International › APA

Le président botswanais échappe à une motion de censure

Le président Mokgweetsi Masisi a saboté un plan visant à déposer une autre motion de censure contre lui par les parlementaires, après avoir approuvé une augmentation salariale de 15% pour les députés, a appris APA lundi à Gaborone.Masisi a également approuvé une allocation de circonscription pour les parlementaires qui a été augmentée de 50%, tandis que les anciens parlementaires recevront 20% de l’allocation de subsistance.

Une douzaine de députés du parti au pouvoir prévoyaient d’être de connivence avec des députés de l’opposition pour adopter une motion de censure contre le président, indique la presse locale.

La première tentative de destitution de Masisi a eu lieu en juillet 2018, lorsque le chef de l’opposition au parlement, Duma Boko, censé travailler avec des députés mécontents du parti au pouvoir, avait présenté une motion d’urgence visant à faire adopter un vote de censure contre le gouvernement.

Les législateurs de toute obédience politique confondue ont approuvé lundi un projet de loi présenté au Parlement par le ministre des Affaires présidentielles, qui vise à augmenter les salaires des législateurs.

Avant que le projet de loi ne soit déposé par le ministre, Masisi devait approuver ou non l’augmentation des salaires des législateurs, selon la recommandation d’un groupe de travail qu’il avait nommé à la fin de l’année dernière.

Le groupe de travail a recommandé qu’un législateur gagne 4.000$ et qu’un ministre gagne 6.000 $ par mois.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé