› Eco et Business

Le président de la Commission de la CEMAC en visite au Cameroun

Pierre Moussa s’entretient avec les autorités camerounaises sur les effets de la crise centrafricaine pour les économies de la sous-région, la libre circulation et les APE

Le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), Pierre Moussa, effectue une visite de travail au Cameroun depuis le 17 juin et ce jusqu’au 19 juin 2014. Hier, à la sortie d’une rencontre avec le ministre camerounais de l’Economie, Emmanuel Nganou Djoumessi, le président de la Commission de la Cemac a expliqué aux médias qu’il est venu parler de l’impact de la crise centrafricaine sur les économies de la sous-région.

«Nous avons une crise au sein de la communauté. Il s’agit de la crise centrafricaine qui a des répercussions multiples sur l’ensemble de la sous-région. Avec notamment des problèmes sécuritaires, de ralentissement de la croissance globale dû à l’effondrement de l’économie centrafricaine, le ralentissement des mouvements de populations qui jadis, étaient des mouvements courants puisque le Cameroun, le Tchad, le Congo et la RCA sont parmi les quatre pays de la CEMAC qui pratiquent déjà la libre circulation des personnes», a expliqué Pierre Moussa.

Le président de la Commission de la CEMAC a par ailleurs remercié le Cameroun pour l’engagement pris à financer une étude sur l’impact fiscal net de la ratification des Accords de partenariat économiques (APE) avec l’Union Européenne. « L’Union européenne et la configuration négociante d’Afrique centrale ont convenu d’une étude sur l’impact fiscal net. C’est-à-dire on perd combien ? Et comment compenser cette perte ? Le Cameroun, dans un geste magnanime, a donc décidé de financer cette étude. Le fait que le Cameroun ait décidé de financer cette étude représente pour nous une contribution extrêmement importante », s’est réjoui Pierre Moussa.

Le président de la Commission de la Cemac a assisté ce 18 juin 2014 à l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC), à la dédicace de l’ouvrage « Réformes institutionnelles de la CEMAC, jeu des acteurs, intérêts des Etats », publié en octobre 2013 aux éditions L’Harmattan. Au-delà de l’intérêt qu’il peut susciter, la présentation publique de cet ouvrage par le président de la Commission de la Cemac n’est pas fortuit. Rédigé par Patrice Libong Badjan, le livre contient une préface d’Emmanuel Nganou Ndjoumessi (l’actuel ministre camerounais de l’Economie) et une note de présentation rédigé par.Pierre Moussa.

Pierre Moussa, le président de la Commission de la CEMAC
news.alibreville.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé