Personnalités › Success Story

Le président du Gigam André Fotso est décédé

A 59 ans, l’homme d’affaires camerounais est mort mardi 02 aoĂ»t 2016, laissant des entreprises, une organisation patronale et ses ambitions pour l’Ă©conomie camerounaise

Après une lutte acharnĂ©e contre la maladie, AndrĂ© Fotso, prĂ©sident du Groupement Inter Patronal du Cameroun (Gigam), est dĂ©cĂ©dĂ© mardi 02 aoĂ»t 2016. L’homme d’affaires camerounais – originaire de Bandjoun et très actif dans la promotion de la culture locale – s’est Ă©teint alors qu’il Ă©tait âgĂ© de 59 ans.

NĂ© en 1957, celui qui avait entrepris de reformer le Gicam part du Cameroun alors qu’il est âgĂ© de 20 ans. Il revient cinq ans plus tard, un troisième cycle de gestion en poche. Il est haut cadre successivement Ă  Batoula et Rhone Poulenc. Mais le gestionnaire veut devenir un capitaine d’industrie. Il lui faudra moins de dix ans de carrière d’employĂ© pour se mettre en 1991 Ă  son propre compte.

Dans le monde des affaires, AndrĂ© Fotso va rapidement se faire une place dans le transit et le transport Ă  travers l’entreprise 3T Cameroun qui comptait en 2011 150 employĂ©s, 70 tracteurs et 150 semi-remorques pour traiter et transporter des marchandises sortis du Port de Douala. Deux ans plus tard, il crĂ©Ă© une entreprise de production de gaz industriels, Fme Gaz.

En 2010, AndrĂ© Fotso a rachetĂ© Cometal, un des leaders de la construction mĂ©tallique. Toutes ces entreprises sont rassemblĂ©es dans le holding Taf Investment Group. L’homme d’affaires Ă©tait Ă©galement actionnaire d’Ecobank Cameroon dont il a Ă©tĂ© le prĂ©sident du conseil d’administration ; sans oublier son investissement dans l’immobilier (SCPI) et dans l’informatique (Scampo).

Au sein du Gicam qu’il a rejoint en 2002, AndrĂ© Fotso a dirigĂ© la commission Ă©conomique et de l’entreprise. Il initie ainsi les diners dĂ©bats, les journĂ©es de l’entreprise, un fonds de garantie, un outil de renforcement des capacitĂ©s managĂ©riales. Il contribue surtout au renforcement du dialogue avec les employĂ©s. Il assume aussi le plaidoyer pour la participation des entreprises camerounais Ă  la rĂ©alisation des grands projets en cours. AndrĂ© Fotso aura fortement contribuĂ© Ă  maintenir le cap au sein de la plus grande organisation patronale du pays, malgrĂ© la crise qui a suivi le dĂ©part de AndrĂ© Siaka de la tĂŞte du mouvement.


Lorsqu’il prend la tĂŞte du Gicam en 2012, sa vision dĂ©passe le cadre des chefs d’entreprise, il engage ses pairs dans l’objectif de gagner un point de croissance chaque annĂ©e. LibĂ©ral, AndrĂ© Fotso est favorable aux Accords de partenariat Ă©conomique avec l’union europĂ©enne pourvu que tout soit rĂ©glĂ© au niveau de la sous-rĂ©gion. C’Ă©tait une prise de position pour un accord rĂ©gional, Ă©quilibrĂ© et concret. Il fustigeait sans crainte la lenteur dans la mise en uvre des recommandations du Cameroon Buisness Forum.

Au regard de ce qu’il a fait au sein du Gicam, de ce qu’il a rĂ©alisĂ© Ă  titre personnel et de ses prises de positions publiques, la mort d’AndrĂ© Fotso est une grosse perte pour le Cameroun.

André Fotso, de son vivant
Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut