› International

Le prix Nobel de la paix décerné à l’Organisation pour l’Interdiction des armes chimiques

L’OIAC s’est vue décerné ce prix pour son combat contre les armes chimiques

L’annonce avait fuité plus d’une heure avant la déclaration officielle du comité, la chaîne de télévision publique NKR ayant dévoilé l’information sur son site. Le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland a expliqué qu’il avait choisi l’OIAC en raison de «ses efforts intensifs pour éliminer les armes chimiques». Fondée en 1997, après l’entrée en vigueur de la Convention internationale contre les armes chimiques, l’OIAC compte 189 Etats membres. L’organisation est basée à La Haye.

L’OIAC a pour mission principale de vérifier la destruction de toutes les armes chimiques existantes et de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la fabrication d’armes chimiques. Elle fournit une assistance et une protection à tout Etat membre faisant l’objet de menaces ou d’attaques à l’arme chimique. Elle uvre également à la promotion de la coopération internationale dans le domaine de l’utilisation pacifique de la chimie. L’OIAC a notamment été chargée par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU de superviser le démantèlement d’ici au 30 juin 2014 de l’arsenal chimique du régime du président syrien Bachar el-Assad.

Selon l’organisation, 58 172 (soit 81,71%) des 71 196 tonnes de stocks mondiaux déclarés d’agents chimiques ont d’ores et déjà été détruits sous vérification. L’organisation a mené plus de 5 000 inspections sur le territoire de 86 Etats membres et détruit près de 57000 tonnes d’armements chimiques dans des pays comme l’Irak, la Libye, la Russie, ou encore les Etats-Unis.

Ahmet Uzumcu, Le Directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC)

rfi.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut