International › APA

Le rapport d’enquête sur la police et la grève au Trésor public au menu des quotidiens burkinabè

Les journaux burkinabè évoquent, ce jeudi, divers sujets dont le rapport d’enquête sur les services payés de la police nationale ainsi que le mouvement d’humeur du Syndicat autonome des agents du trésor (SATB).«Revendications des agents du trésor du Burkina : insatisfait des réponses du gouvernement, le SATB appelle à un sit-in du 22 au 29 mai», titre le journal Le Quotidien.

Selon ce confrère, après une semaine de grève, le Syndicat autonome des agents du trésor (SATB) était face à la presse, hier mercredi à Ouagadougou.

«Le syndicat qui dit n’avoir jusque-là pas obtenu la satisfaction de sa plate-forme minimale entend observer un sit-in à partir du lundi 22 au lundi 29 mai 2017 de 7 h à 15 h», rapporte Le Quotidien.

C’est à juste titre que Le Pays affiche en première page: «Bras de fer entre les agents du trésor public et le gouvernement: Le SATB hausse le ton».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso annonce que «le SATB menace de grever indéfiniment», là où L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso,  affiche: «Grève des Agents du trésor: vers un durcissement du mouvement».

Le journal cité en second lieu consacre sa manchette aux services payés de la police nationale, avec ce titre évocateur: «Flagrant délit de barbotage».

L’Observateur relate que 14 inspecteurs ont conduit du 4 au 28 avril une enquête sur toute l’étendue du territoire pour faire la lumière sur les services payés de la police qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Et de préciser que lors d’une rencontre présidée, hier mercredi par le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, l’équipe d’enquêteurs a conclu à des gestions opaques surtout en ce qui concerne la rubrique fonctionnement et formulé des recommandations.

Sur le même sujet, le quotidien national Sidwaya titre : «Service payés de la police nationale: de nombreux cas de malversations dévoilés».

Le journal ajoute que les différents responsables régionaux et provinciaux des services de police ont été invités à compléter les rapports avec les compléments de justificatifs.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé