Société › Société

Le rapport sur l’état de la population mondiale 2014 lancé à Yaoundé

Un quart de la population mondiale est jeune, soit 1,8 milliard d’adolescents. Au Cameroun, ils sont 10 millions de jeunes, la moitié de la population

La représentation du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Cameroun a lancé vendredi, 28 novembre, à Yaoundé le rapport sur l’état de la population mondiale 2014 sous le thème: «Le pouvoir de 1,8 milliards d’adolescents et la transformation de l’avenir». Les différents intervenants au cours de la cérémonie organisée à l’Hôtel Hilton de Yaoundé en partenariat avec le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), ont mis l’accent sur les défis au niveau national.

Les jeunes de 15 à 34 ans constituent 35% de la population camerounaise. La frange âgée de moins de 18 ans constitue la moitié de la population nationale, un peu plus de 10 millions de personnes, d’après la Représentante de l’UNFPA au Cameroun, Barbara Sow. Principale défi : réaliser le dividende démographique en faisant des jeunes «des travailleurs actifs et non pas des chômeurs dépendants», a estimé la Représentante.

Et les chantiers sont nombreux pour permettre aux jeunes de réaliser leur plein potentiel et participer à la croissance économique: Donner les mêmes chances aux garçons et aux filles ; mettre fin aux mariages précoces et aux pratiques avilissantes chez la jeune fille ; renforcer le marché de l’emploi ; favoriser l’égalité des genres (50% chez les filles et 50% chez les garçons).

Le ministre délégué au Minepat, Yaouba Abdoulaye, a égrené d’autres problèmes: Le chômage rampant, l’exploitation, l’absence aux instances de prise de décision. Au niveau institutionnel il a été rappelé toutes les initiatives mises en place par le gouvernement camerounais: la création d’un ministère dédié entièrement à la jeunesse en 2004 ; la mise sur pied du Fonds national de l’emploi ; le Conseil national de la jeunesse ; les Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ) ; l’Agence du service civique national de participation au développement, pour ne citer que ceux-là.

Des programmes permettent d’appuyer l’encadrement et l’insertion des jeunes, a-t-il ajouté: le Programme d’appui aux acteurs du secteur informer (PIAASI) ; le Programme d’appui à la jeunesse rurale et urbaine (Pajer-U), le programme Agropoles ; les chantiers avec les approches de Haute intensité de main d’ uvre (HIMO) ; etc.

«J’invite la jeunesse camerounaise à plus de responsabilité», a recommandé Yaouba Abdoulaye à l’endroit de cette catégorie de la population, tout en sollicitant un accompagnement continu des partenaires internationaux du Cameroun.

«Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas atteindre la prochaine échéance, c’est-à-dire les objectifs de développement durable (ODD) en 2030. Les jeunes âgés de 10 ans en 2015 seront des adultes de 25 ans en 2030, date butoir de la réalisation de la prochaine génération des objectifs mondiaux», a déclaré la Représentante de l’Unfpa.

Le rapport sur l’état de la population mondiale a été lancé au Cameroun le 28 novembre par la Représentante de l’UNFPA
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé