International › AFP

Le roi du Maroc se fait voler des montres, les coupables condamnés

Un tribunal de Rabat à condamné dans la nuit de vendredi à samedi quinze personnes à des peines allant de quatre à 15 ans de prison ferme, pour avoir participé au vol de plusieurs montres appartenant au roi du Maroc.

Le suspect principal, une femme de ménage de 46 ans qui travaillait dans un des palais de Mohammed VI, a écopé de 15 ans de prison, a déclaré à l’AFP son avocat. Son complice a été condamné à la même peine.

La femme de ménage faisait fondre les montres volées pour revendre la matière première à des boutiques spécialisées dans le commerce de l’or, avant de commencer à les vendre en l’état. Elle était accusée d’avoir dérobé 36 montres de luxe.

Les quatorze autres, tous des hommes, sont des détaillants d’or et des intermédiaires. Tous ont écopé au minimum de quatre ans de prison.

Arrêtés dès fin 2019, ils étaient jugés pour « vol qualifié » et « constitution d’une bande criminelle ». Devant le juge, ils ont affirmé ne pas connaître l’origine des montres.

Le roi Mohammed VI a été classé en 2014 par le magazine Forbes parmi les personnalités les plus riches du monde, avec une fortune estimée alors à plus de 2,5 milliards de dollars.

Le monarque âgé de 56 ans possède une grande collection de voitures de luxe, des toiles de grande valeur, des yachts.

En septembre 2018, un compte Instagram dédié aux montres haut de gamme avait analysé une photo du roi: la légende décrit la montre à son poignet comme une Patek Philippe en or blanc incrusté de diamants d’une valeur de 1,2 million de dollars. La publication avait suscité des critiques sur les réseaux sociaux.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé