Opinions › Tribune

Le SDF invite le gouvernement à prendre toutes les mesures pour assurer la protection de tous

Par Joshua N. OSIH, 1er vice-président national du Social democratic front (SDF)

Le Cameroun est en train de vivre l’une des périodes les plus sombres de son Histoire du fait d’une sale guerre qui lui a été imposée. Après Fotokol, la ville de Maroua vient de subir deux attentats en l’espace de trois jours.

Tout en ayant une pensée pour les victimes innocentes de ces attentats perpétrés par des innommables qui n’ont aucun respect pour les vies humaines, le SDF adresse ses condoléances à leurs familles si durement éprouvées. Le SDF souhaite également un prompt rétablissement aux blessés de ces violences indescriptibles.

Le SDF réaffirme une fois de plus son soutien constant à nos forces opérationnelles de défense et de sécurité sans qui la situation aurait certainement été plus grave que celles que nous connaissons jusqu’ici. Leur bravoure et leur sens élevé du devoir républicain est à féliciter. Le SDF invite le gouvernement de la République à prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la protection de nos compatriotes.

Ces mesures doivent intégrer non seulement les actions urgentes en rapport avec les aspects sécuritaires et humanitaires mais également les actions à court et moyen terme qui doivent tenir compte des problèmes économiques et des réalités sociales et économiques. Tout en demeurant ferme dans la protection et la consolidation de l’intégrité de notre territoire, aucune piste ou solution allant dans le sens de la préservation de la vie de nos concitoyens n’est à proscrire.

Au-delà de la charge émotionnelle que ces attentats horribles imposent à la conscience nationale, le SDF réitère que la réponse adéquate à ces attentats ne saurait venir d’un parti ou d’un bloc politique pris individuellement mais plutôt de la collaboration et de la contribution inclusive de toutes les forces vives de la Nation. La solidarité et la compassion nationales imposent que le régime ait le courage de reléguer en arrière-plan les clivages détestables susceptibles de porter atteinte à notre vivre ensemble. Pour ce faire, il convient d’éviter les suspicions et les stigmatisations contre-productives qui puissent créer des divisions inutiles.

Tous les camerounais sans exception doivent se sentir concernés par la nouvelle situation qui est extrêmement préoccupante pour notre pays. Le sursaut républicain requis en pareille circonstance impose que le Président de la République, après avoir réuni le Conseil national de la sécurité, consulte les partis politiques, les organisations de la société civile ainsi que les gardiens de nos traditions tout en actionnant le levier de l’article 14 alinéa 4 de la Constitution à l’effet de réunir les deux chambres du Parlement pour une communication spéciale exclusivement réservée à la situation dramatique que vit notre pays.

Le SDF tiendra le samedi 1er aout prochain une session extraordinaire du Comité exécutif national (NEC) consacrée à ces évènements sanglants qui ont profondément endeuillé notre pays.

Joshua N. OSIH
Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé