Société › Société

Le SDF propose de remplacer le SMIG par le SMIC

Le premier parti de l’opposition vient d’élaborer une proposition de loi visant à transformer le Salaire minimum interprofessionnel garanti en Salaire minimum interprofessionnel de croissance

Le Front social démocratique (SDF), premier parti de l’opposition parlementaire au Cameroun, vient d’élaborer une proposition de loi visant à transformer le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) en Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC).

Pour cette formation, la différence entre les deux termes est que le premier constitue un montant forfaitaire alors que le deuxième est un montant qui garantit le pouvoir d’achat des ménages ayant les salaires les plus bas. Il serait conforme ainsi au taux d’inflation de l’économie locale et obligerait les employeurs à revoir, annuellement, le salaire minimum payable sur la base de la situation économique du pays.

Le SMIC est alors présenté comme un salaire horaire en dessous duquel il est interdit de rémunérer un salarié, et ce quelle que soit la forme de sa rémunération (temps, rendement, à la tâche, à la pièce, à la commission ou au pourboire).

Pour le SDF, cette rémunération, fixée comme un montant brut du salaire de base mensuel sur la base de la durée légale de 42 heures hebdomadaires, assure aux personnes dont les salaires sont les plus faibles la garantie de leur pouvoir d’achat, mais aussi une participation au développement économique du Cameroun.

Le SMIG est actuellement de 28.200 FCFA au Cameroun, alors que, selon ce parti, toutes les données, notamment celles de l’Institut national de la statistique (INS), démontrent que le panier de la ménagère ne cesse de décroître ainsi que les revenus de l’immense majorité des travailleurs camerounais qui, pour la plupart, subissent le diktat voire « l’esclavagisme » de leurs employeurs.

Par ailleurs, insiste le SDF, 40% de la population du pays, soit 8 millions de citoyens, vit avec moins de 500 FCFA par jour alors que le taux de sous-emploi est de 75% de la population active.

Entre le 1er avril 2015 et le 1er avril 2020, le parti propose que le SMIG soit revalorisé chaque année à la même période, partant de 60.000 FCFA pour atteindre 160.000 FCFA.

John Fru Ndi, le chairman du SDF
slateafrique.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé