International › APA

Le Sénégal et le Nigéria, champions de l’industrie semencière ouest africaine (Etude)

L’essentiel des entreprises semencières en Afrique de l’ouest est concentré au Nigéria et au Sénégal, selon l’Indice d’accès aux semences 2019 (Index) en Afrique de l’ouest et du centre présenté mercredi à Dakar.« En Afrique de l’ouest, l’Indice fait ressortir que les entreprises semencières sont partout, mais elles restent concentrées au Sénégal (14 entreprises) et au Nigéria (16 entreprises). Ce qui veut dire que ces deux pays sont des modèles en matière d’industrie semencière », a expliqué Timothée Pasqualini, chercheur pour l’Afrique de l’ouest et du centre de la Fondation Access to Seeds qui élabore l’Indice.

En Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, l’Indice d’accès aux semences a mis en lumière les entreprises semencières qui prennent la tête des efforts déployés pour toucher les petits exploitants.

Après avoir mis en exergue les performances des entreprises semencières mondiales et sur le secteur semencier régional en Asie du Sud et du Sud-Est ainsi qu’en Afrique de l’est et en Afrique australe, l’Indice de l’accès aux semences 2019 s’intéresse désormais à l’Afrique de l’ouest et à l’Afrique centrale en étudiant 23 entreprises semencières.

« La société nigériane Value Seeds est en tête du premier Indice de l’accès aux semences pour l’Afrique de l’ouest et l’Afrique centrale, ce qui souligne que les entreprises semencières locales ont la capacité de toucher les petits exploitants de la région. Grâce à ses +kits complets+ et aux formations qu’elle propose, la société améliore l’accessibilité aux semences de qualité sur le plan logistique et économique, notamment pour les jeunes exploitants et les femmes », a indiqué Timothée Pasqualini.

Selon lui, les entreprises de semences ont un rôle crucial à jouer dans l’augmentation de la productivité des petits exploitants agricoles ainsi que pour atteindre l’objectif de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Pour le classement, l’Indice évalue la gouvernance et la stratégie, les ressources génétiques, la propriété intellectuelle, la recherche et le développement, la production des semences…

« L’Indice a fait ressortir que les entreprises semencières sont ambitieuses et actives dans presque tous les pays », a souligné Timothée Pasqualini, notant parmi les défis, le fait que peu d’entreprises semencières font de l’amélioration des variétés.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé