Dossiers › Présidentielles 2011

Le Social Democratic Front demande la démission de Pauline Biyong

Les responsables de ce parti de l’opposition camerounaise estiment que l’implication de ce membre du conseil électoral d’Elecam crée un conflit d’intérêt

Le Social Democratic Front (SDF), le principal parti de l’opposition au Cameroun, a demandé jeudi 29 septembre 2011, la mise à l’écart à défaut de la démission de Pauline Biyong, un des membres récemment nommé du conseil électoral d’Elecam, l’organisme en charge d’organiser des élections transparentes au Cameroun. En cause, l’information selon laquelle Madame Biyong, aurait bénéficié du marché de l’affichage des images du candidat président sortant Paul Biya. Après avoir transformé Elecam en une antichambre du bureau politique et du comité central de son parti, M. Paul Biya vient d’achever de décrédibiliser cet organe en accordant le marché d’affichage de ses portraits de campagne à madame Pauline Biyong, membre du Conseil électoral, peut-on lire dans le communiqué. Le SDF parle aussi d’une «attitude intolérable» qui trahit la fébrilité qui a envahi le régime en cette veille d’élection présidentielle en même temps qu’elle met à nu le conflit d’intérêt et la collusion flagrante entre le candidat Biya et Madame Biyong qui est visiblement devenue dangereuse pour sa propre conscience. Pauline Biyong a donné une réponse laconique à cette déclaration du SDF. Qu’on en dise du bien ou du mal, l’essentiel est qu’on en parle a-t-elle déclaré sur le forum des journalistes où elle est aussi membre et où a été posté le communiqué du SDF.

Mais à l’agence France presse (AFP), elle a rejeté cette information. Je suis (notamment) chef d’entreprise mais je n’ai rien gagné a-t-elle déclaré sur le sujet selon une information rapportée. Depuis sa nomination au Conseil électoral d’Elecam, Pauline Biyong est très contestée. Pourtant il n’existe aucune preuve matérielle de l’implication de Madame Biyong dans la gestion de l’affichage des images de campagne du candidat Paul Biya. Le quotidien Mutations qui annonce la nouvelle est parti de l’observation de certains membres du corps de la publicité et du refus de Pauline Biyong de donner une réponse claire sur le sujet. De plus on apprend que sa régie publicitaire n’aurait pas obtenu d’agrément pour l’année 2010. En attendant d’avoir la vraie information, cette nouvelle affaire de conflit d’intérêt vient s’ajouter à de nombreux reproches faits à Elections Cameroun (ELECAM). En juillet, M. Biya avait nommé six nouveaux membres à Elecam dont Mme Biyong qui y représente avec une autre personne la société civile. En mai 2010, le président français Nicolas Sarkozy l’avait nommée Chevalier dans l’ordre national du mérite français.

Mme Pauline Biyong, membre de Elecam
cameroonwebnews.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé