Politique › Institutionnel

Le Tchad pleure 17 de ses soldats tombés à Fotokol et Gambaru

Ils ont été décorés vendredi à N’Djaména par le Premier ministre tchadien, Kalzeubé Payimi Deubet

Les dix sept militaires tchadiens tombés au front dans l’accrochage de Fotokol (Extrême-Nord du Cameroun) et Gambaru (Nord-Est du Nigéria) ont été décorés vendredi, 06 février 2015, par le Représentant du Chef de l’Etat, le Premier ministre, chef du Gouvernement, Kalzeubé Payimi Deubet.

La cérémonie s’est déroulée au camp de 27 de N’Djamena en présence des autorités militaires, des hommes de rang et des parents des disparus.

L’occasion était toute indiquée pour rendre un hommage mérité à ces hommes tombés sur le champ d’honneur, dans un combat contre la secte islamiste Boko Haram qui sème la terreur et la désolation au sein de paisibles citoyens.

Des médailles ont été remises par le Chef du Gouvernement aux ayant droits des décédés. La présence du Premier Ministre à cette cérémonie revêt un caractère très significatif: c’est une marque de soutien indéfectible des plus hautes autorités de la République aux forces armées tchadiennes, résolument engagées à en découdre avec ces « forces du mal » que sont les Boko Haram.

Idriss Déby, le chef de l’Etat tchadien
DR)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé