› Non classé

Lecture : Nelson Mandela pour les tout-petits!

Les éditions Tropiques annoncent la sortie d’un recueil de textes destinés aux enfants

Profitant de la période des vacances, les responsables des éditions Tropiques ont décidé d’intéresser les jeunes à la lecture  » instructive « . Ils comptent mettre leur projet à exécution à travers le recueil de nouvelles « Je suis né en prison  » qui devrait leur permettre de se familiariser avec l’univers de Nelson Mandela. D’après le directeur de cette maison d’édition, Edmond VII Mballa Elanga, les nouvelles que l’on retrouve dans ce recueil  » sont écrites par une dizaine d’auteurs, elles font toutes le portait ou rendent hommage à Nelson Mandela. Le livre est destiné aux jeunes de 10 à 15 ans, mais il peut aussi s’adresser à tout le monde. Il est illustré par le dessinateur camerounais Ezzat ».

Parmi les rédacteurs associés à ce projet, on retrouve le charismatique ivoirien Koffi Kwahulé qui, ouvre le bal avec son titre « Bal masqué « . Ici, il se demande si le « père  » le reconnaîtra alors qu’il ne l’a jamais vu auparavant, à part de profil sur une photo. Laissé à ses interrogations, il laisse la gabonaise Bessora prendre le relais avec « Contrôle menstruel de mathématiques ». Dans cette nouvelle, l’écrivaine Franco-gabonaise et suisse tente un rapprochement avec Mendel. Selon l’auteur en effet, Mandel signifiant amande en allemand, entre Nelson Mandela et Johan Gregor Mendel il y a bien une histoire d’amande. « Mendel, Monsieur le Proviseur, sa mère l’a accouché il y a deux siècles, en Moravie. [.] Quant à Nelson Mandela, Monsieur le Proviseur, je dois m’excuser, en effet, d’avoir d’abord cru qu’il était américain et musulman. Poussant plus avant mes recherches, j’ai trouvé, Monsieur le Proviseur, que cet homme était né en Afrique du sud. Je pense pouvoir dire que personne avant moi n’avait fait cette découverte. Ce qui justifie encore une révision de ma note. « . Peut-on lire dans un extrait de son texte.

Pendant ce temps, tout à côté, la Française Karin Bernfeld écrit « Je suis un bébé Noir ou Comment Mandela m’a sauvée « . C’est l’histoire de la jeune Estelle qui rêve d’un restaurant égalitaire, en Afrique du Sud, où blancs et noirs mangeraient ensemble dans une grande fraternité. Dans un mélange subtil, la Française fais une petite leçon de morale aux enfants à table mais réussis également à les intéresser au personnage historique qui aura 90 ans le 18 juillet prochain. A travers sa nouvelle éponyme « Madiba », le Togolais Kossi A. Komla Ebry raconte l’histoire d’une sud-africaine d’origine italienne qui a également souffert de la marginalisation auprès des siens restés en Europe. Alors qu’avec  » l’énigme 466-64 « , le Camerounais Boudjeka Kamto raconte le périple d’un père qui veut revivre l’Afrique du Sud à travers les yeux de son fils.

Nelson Mandela
www.linternaute.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut