› Politique

Législatives 2020 : après la publication des listes, place aux contentieux

(c) Droits réservés

Les partis politiques disposent de moins de quarante-huit heures pour déposer des recours devant le Conseil constitutionnel en lien avec le rejet ou l’acceptation des listes.

Le Conseil électoral a rejeté lundi vingt listes de candidatures présentées par les partis politiques pour l’élection législative de février 2020. Selon la publication faite par Elecam lundi, 09 décembre, vingt partis seront de la partie à ce rendez-vous politique, pour un total cumulé de 450 listes.

Les candidatures recalées peuvent faire l’objet d’un recours devant le Conseil constitutionnel. Mais pas que. Les partis politiques peuvent également intenter une action afin de faire annuler la validation de certaines listes, dispose le Code électoral. « Les contestations ou réclamations sont faites dans un délai de deux jours suivant la publication des candidatures », indique l’article 129 du Code.

Le Conseil constitutionnel dispose de dix jours, à compter de la date de dépôt de la requête, pour statuer et informer le Conseil électoral ainsi que les parties intéressées.

Autre article  : Législatives 2020 : le RDPC seul au départ de 17 circonscriptions 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé