International › APA

Législatives béninoises: quatre exigences de l’opposition

Les leaders de l’opposition béninoise ont formulé, lundi après-midi à Cotonou, trois exigences pour les élections législatives du 28 avril 2019.Au cours d’une conférence de presse rehaussée par la présence des anciens chefs d’Etat, Boni Yayi et Nicéphore Soglo, l’opposition a exigé l’annulation de l’introduction du certificat de conformité ; la délivrance sans délai des récépissés provisoires aux partis ayant régulièrement déposé leur dossier et la transparence autour du processus de délivrance du quitus fiscal. Aussi, l’opposition a-t-elle demandé au gouvernement de « trouver les moyens de réunir la classe politique pour un amendement en procédure d’urgence du Code électoral».

Pour l’ex président, Boni Yayi, « c’est bien que nous fassions partie des nations modernes où les citoyens s’acquittent de leurs impôts. Mais ce n’est pas un prétexte pour l’imposer aux citoyens à la veille des élections ». « Je suis venu avec l’opposition ce soir pour dire au Chef de l’Etat, Patrice Talon d’arrête de torturer son peuple », a dit pour sa part  Nicéphore Soglo.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé