Politique › Institutionnel

Législatives et municipales 2013: 15.000 observateurs attendus

Une partie de ces observateurs a déjà reçu leurs accréditations

Selon le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, quelque quinze mille observateurs électoraux pourront participer au contrôle des élections législatives et municipales du 30 septembre prochain au Cameroun. A moins d’une semaine du scrutin, onze mille observateurs ont déjà reçu leurs accréditations, en attendant de compléter cette liste au regard «du nombre élevé des demandes», précise-t-on au ministère.

Les plus gros contingents sont entre autres, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Transparency international (TI) et l’Eglise catholique à travers la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC). D’autres observateurs nationaux et internationaux prendront également part au contrôle des élections, en l’occurrence, la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL), l’Union africaine (UA) et le Commonwealth.

La décision de l’administration d’accepter une «participation élevée et diversifiée des observateurs électoraux témoigne de la volonté des autorités de favoriser le déroulement des élections libres, transparentes et équitables», assure-t-on au ministère, où l’on réaffirme « la stricte neutralité ». Ces différents observateurs seront déployés à travers le pays, l’organe en charge de la supervision du processus électoral Elections Cameroon (ELECAM) ayant indiqué que 22 000 bureaux de vote seront opérationnels au terme dudit double scrutin.

15.000 observateurs attendus
www.27avril.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut