Politique › Institutionnel

Législatives et Municipales 2013 au Cameroun: Délais de dépôt de candidature courts?

Après l’expiration du délai le 17 juillet à minuit, Elecam a désormais 14 jours pour publier les listes de candidats si jamais le report souhaité n’est pas accordé aux retardataires

Certains candidats aux élections législatives et municipales qui se tiendront le 30 septembre au Cameroun ont indiqué qu’il serait souhaitable que le président de la république publie une ordonnance en vue de la prolongation du délai des dépôts de candidature. Hier mercredi 17 juillet 2013 était le dernier jour pour le dépôt de ces candidatures, alors que pour plusieurs candidats, la réunion des éléments n’était pas encore achevée. « Je pense personnellement que le président de la république devrait prendre une ordonnance de report parce que le délai que nous avions n’était pas suffisant. Déjà la loi donne 15 jours, mais lorsqu’on combine avec les week-ends il reste à peine 10 jours. En plus de cela les administrations par lesquelles ont doit passer pour légaliser les documents sont bondés et des mesures spéciales n’ont pas été prises pour que nos dossiers soient traités de manière prioritaire », a expliqué Felix Ngo qui est candidat pour le compte de l’UNDP dans le littoral, selon des images retransmises par la chaîne de télévision Canal 2. Plusieurs autres candidats ont fait part de ce souhait de report du délai de dépôt des dossiers arguant des raisons analogues.

De nombreux partis ont déposé leurs candidatures à la date indiquée, ce qui balaie d’un revers de main l’argument indiquant qu’elle était courte. Pourtant la journée n’a pas débuté en force. Ce n’est que vers 13 heures qu’on verra arriver Jean Tabi Owono de l’AMEC et Paul Ayabine du PAP qui les premiers vont déposer leurs candidatures au siège d’ELECAM. On apprendra par la même occasion ce dépôt est synchronisé avec celui des autres localités où leurs partis a décidé de déposer des candidatures. Dans la région du Nord, Issa Tchiroma actuel ministre de la communication conduira la liste de la Benoué Est. Dans le Noun, sans surprise, Ndam Njoya de l’UDC a reconduit la candidature de sa femme Tomaino aux législatives, ce qui ne va pas sans grincer quelques dents au sein du parti. Dans l’Adamaoua, tous les ténors dont le RDPC, l’UNDP et le SDF ont déposé des listes. ELECAM a désormais 14 jours pour publier les listes de candidats si jamais le report souhaité n’est pas accordé aux retardataires. Une publication des listes qui risque d’ouvrir un contentieux historique en matière de législatives et de municipales au Cameroun. Le principe de l’investiture n’a pas favorisé tout le monde même au sein du RDPC au pouvoir. En prenant à contre-pied tout le monde, y compris les membres de son parti le Rdpc, Paul Biya, Président national et par ailleurs Président de la République, a lancé là un signal fort pour ces législatives et municipales. Il ne sera plus question de prendre les mêmes, même s’ils sont médiocres, et de recommencer.


Google images)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut