Politique › Institutionnel

Législatives et municipales 2013: Dans l’attente des résultats

Après le vote le 30 septembre sur l’étendu du territoire nationale, le décompte des voix a immédiatement commencé dans les différents bureaux

Selon une estimation faite par ELECAM, la participation aux élections législatives et municipales du 30 septembre 2013 pourrait se situer autour de 70 pour cent. «Les Camerounais ont massivement pris part au vote», et tout laisse croire que «le taux de participation devrait se situer autour de 70 pour cent», a déclaré Mohamman Tanimou directeur générale d’ELECAM. De manière générale, le taux d’abstention ne devrait pas être trop élevé, au cours d’un scrutin où 5,5 millions de Camerounais étaient appelés à élire 180 députés et des conseillers dans 360 communes. Les résultats pour les municipales seront donnés par la commission communale. Tandis que les résultats des municipales sont attendus d’ici le 20 octobre prochain. On arrivera à tout ceci après l’examen des recours dont la date limite de dépôt est prévue pour le 5 octobre.

Toutefois, l’opposition dénonce des irrégularités. Ces partis, tout au moins, les plus représentatifs de part leurs poids sur l’échiquier politique, entre autres, le Social democratic front (SDF), l’Union démocratique du Cameroun (UDC), l’Union des populations du Cameroun (UPC) et l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), ont dénoncé «la mauvaise organisation du scrutin». Ils évoquent entre autres la confusion des bulletins de vote, l’absence ou l’arrivée tardive des bulletins de vote de certaines formations politiques, les votes multiples malgré l’introduction de la biométrie, l’encre pas toujours indélébile, et la partialité de certains bureaux de vote. Par ailleurs, la coupure du courant électrique dans certaines localités du pays, notamment à Douala, a perturbé le dépouillement, la fermeture des bureaux de vote étant intervenue à 18 heures conformément à la Loi. Pour la majorité, en l’occurrence, le parti présidentiel, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir), il s’agit de «quelques manquements» qui ne sauraient avoir une influence sur les résultats.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut