Société › Faits divers

Législatives et municipales 2013: Des militants du RDPC et du SDF s’affrontent à Nkambe

Le bilan de cet affrontement sanglant fait état de quatre militants des deux partis grièvement blessés

Selon des sources ayant assisté à l’altercation, le Sdf avait choisi depuis le lancement de la campagne dimanche 15 septembre de faire le point de ses activités journalières devant « l’hôtel Divisional ». Hôtel dont le propriétaire, un certain Julius Mbunkur est par ailleurs militant du parti. Jeudi dernier, lorsque les militants du parti de John Fru Ndi arrivent autour de 18h en ces lieux, ils sont surpris de constater que des militants du Rdpc les avaient devancés. Le propriétaire de cet établissement hôtelier est aussi autant surpris que ses camarades. Ce d’autant plus qu’il n’avait aucun arrangement préalable d’occupation de ces lieux par les militants ou responsables du parti du flambeau ardent. Julius Mbunkur, propriétaire de l’hôtel, tente de sortir son véhicule du parking. Il est bloqué par des militants du parti du flambeau, selon des témoins de la scène. Entre temps, ceux du Sdf forcent leur entrée en ces lieux. La résistance des militants du Rdpc ne se fait pas attendre. La confrontation est inévitable. Les camarades du parti de Paul Biya font semblant de se retirer. A distance, ils auraient, en croire des sources concordantes, ramassé des cailloux, bouteilles et autres gourdins qu’ils auraient lancé en direction des militants du Sdf. Une véritable bagarre générale qui n’a fait qu’envenimer la situation.

Cette altercation a fait de nombreux blessés dont quatre graves, transportés à l’hôpital départemental pour des soins intensifs. Il s’agit de Nformi Mabuh, Ndi Bruno, Sylvia Adja et Nfor Evaristus Nfor alias Njakaje. En outre, pendant l’altercation, les «vanguards», cette sorte de police du Sdf, vont réussir à mettre le grappin sur Nfor Evaritus Nfor (militant du Rdpc), identifié comme celui qui aurait largué les projectiles. Il sera passé à tabac au point de perdre connaissance. Il est aussi conduit à l’hôpital. Mis au parfum, le préfet Bernard Ngone Ndodemesape du département du Donga Mantung, est descendu sur les lieux avec les éléments des forces de maintien de l’ordre. Le chef de terre a non seulement engagé une séance de prière mais aussi invité les belligérants à conduire leur campagne dans la paix et l’esprit de fraternité. Il a également enjoint aux responsables locaux des différents partis de contrôler leurs militants.

Des militants du RDPC et du SDF s’affrontent à Nkambe
À LA UNE
Retour en haut