Politique › Institutionnel

Législatives et Municipales 2013: Paul Biya reçoit les chefs de mission d’observation électorale

Tour à tour ils ont été reçu en audience par le chef de l’Etat mercredi 02 2013 au palais de l’Unité

Le Président de la République S.E.M. Paul BIYA a reçu tour à tour, mercredi 02 octobre 2013, M. Pascal Couchepin, chef de la délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’honorable Azizou El Hadj issa, qui a conduit la délégation de l’Union Africaine et le Dr. Pierre Siméon Athomo Ndong, à la tête de la délégation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Les trois hôtes qui séjournent au Cameroun dans le cadre des missions d’observation du double scrutin du 30 septembre 2013 sont venus faire le point de leurs observations au Chef de l’Etat camerounais. S’exprimant devant la presse au terme de son échange avec le Chef de l’Etat, M. Pascal Couchepin a déclaré que «les dernières élections se sont très bien déroulées, en règle générale, dans un climat de sérénité.» Selon l’ancien Président de la Confédération suisse, la consolidation de l’architecture démocratique du Cameroun a figuré au menu de cet entretien, avec la mise en place annoncée du Conseil Constitutionnel. S’agissant du futur de notre démocratie, M. Couchepin a affirmé que le Président Paul Biya nourrit une grande vision pour la démocratie camerounaise.

Sur l’appréciation générale par l’OIF du processus démocratique camerounais, M. Pascal Couchepin s’est dit heureux de constater que des recommandations antérieures de l’organisation des pays francophones ont été prises en compte par les autorités camerounaises. L’OIF a – t- il annoncé, va apporter de nouvelles suggestions tendant à parfaire ce processus. De nationalité béninoise, l’honorable Azizou El Hadj Issa qui conduisait l’équipe de l’Union Africaine à ces élections législatives et municipales du 30 septembre 2013 a indiqué qu’il est venu rendre une visite de courtoisie au Chef de l’Etat. Le deuxième hôte du Palais de l’Unité de la journée, par ailleurs président du groupe parlementaire de la Région d’Afrique de l’Ouest au sein du parlement africain, a conseillé au Cameroun, la création d’un cadre de concertation entre tous les acteurs politiques pour instaurer un dialogue politique permanent dans notre pays. Il a noté avec satisfaction que le Cameroun est un pays de paix. A preuve notre pays a connu une consultation électorale aux allures festives, alors qu’ailleurs, c’est souvent une occasion de turbulence, a- t-il expliqué.


prc.cm)/n

En début d’après-midi, le tour est revenu au Dr. Pierre Siméon Athomo Ndong, à la tête de la délégation de la CEEAC de rencontrer le Chef de l’Etat. Dans sa déclaration à la presse, le diplomate et chef d’unité électorale de la CEEAC a affirmé que: «le peuple camerounais a fait preuve de maturité politique. Il y a un motif de satisfaction qu’une élection se passe dans le calme, dans la sérénité, où les candidats des différentes formations politiques se respectent, et qu’il n’y ait pas d’invective, qu’il n’y ait pas de message de haine.»


prc.cm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut