› Politique

Législatives et municipales 2020 : l’Udc demande le report du scrutin

Adamou Ndam Njoya (au centre), président de l'UDC. ©Droits réservés

Le parti d’Adamou Ndam Njoya dénonce les nombreuses entravent des autorités dans le montage des dossiers des candidats.

L’Union démocratique du Cameroun (Udc) en est convaincue : « les attitudes antirépublicaines ont grandement contribué à limiter la présence des candidats de l’opposition dans de nombreuses circonscriptions électorales […] permettant  ainsi au parti au pouvoir de gagner sur tapis vert dans la majorité des circonscriptions électorales tant aux législatives qu’aux municipales ».

Fort de ce constat, contenu dans une déclaration du 28 novembre signé de Sam Mbaka, le vice-président du parti, l’Udc demande au président de la République et à Elecam de « reporter conséquemment les élections municipales et législatives initialement prévue le 9 février 2020 ».

Pour autant, cette formation politique ne menace pas de ne pas prendre part à cette consultation électorale. Tout au contraire, l’Udc réaffirme qu’elle est « fidèle à son option républicaine » et a de ce fait décidé de « prendre part au double scrutin législatif et municipal du 9 février 2020 ».

Dans cette demande de report, le parti rejoint le Social democratic front (Sdf), qui a demandé que la double élection soit reportée. Le Prcn de Cabral Libii et le Mpcn de Paul Eric Kingue ont quant à eux demandé une prorogation de 15 jours du délai de dépôt des dossiers de candidature. Ce à quoi Elecam a répondu par une fin de non-recevoir.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé