Politique › Partis politiques

Législatives / municipales 2020 : 39 recours déposés au Conseil constitutionnel

(c) Droits réservés

Les recours en annulation de listes sont portés par huit partis politiques dont le SDF, le FSNC, le RDPC, etc.

Après le clôture mercredi des dépôts de recours par les partis politiques, le Conseil constitutionnel dispose de dix jours pour statuer sur les trente-neuf recours soumis à son appréciation par huit partis politiques que sont le SDF, le FSNC, le RDPC, le PCRN, l’UPC, l’UDT, entre autres.

L’Union des populations du Cameroun (UPC) qui a vu ses listes rejetées a déposé sept recours dans le but de les voir réintégrées. Pendant ce temps au Front pour le salut national du Cameroun (FSNC), l’on demande à l’instance de retirer la liste de Cabral Libii dans le Diamaré en lien avec des doutes sur la véracité d’un extrait de casier judiciaire.

Du côté du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), l’on porte en grief le rejet des candidatures présentées dans le Wouri Est. Le Conseil électoral a rejeté cette liste pour défaut de paiement.

Après un doute quant à sa participation aux élections de 2020, le Social democratic front (SDF) monte au créneau et réclame le retrait de la liste du RDPC dans le Wouri  centre. Le parti invoque la double nationalité de l’un des membres de ladite liste.

Le parti au pouvoir n’est pas reste dans les démarches entreprises auprès du Conseil constitutionnel. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) exige le retrait de la candidature du dénommé Ntiba Eric dans le Haut Nyong pour des questions touchant à l’authenticité de son acte de naissance.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé