› Politique

Législatives partielles : le Rdpc rafle les sièges dans le Nord-ouest et le Sud-ouest

Les recours en annulation introduits par le Sdf ont tous été rejetés par le Conseil constitutionnel.

La Social democratic front (Sdf) ne semblait pas tenir tant que cela aux 11 sièges de députés remis en compétition dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Après avoir introduit des recours en « annulation totale » de l’élection législative partielle du 22 mars dernier, le Sdf ne s’est pas présenté ce 2 avril devant les membres du Conseil constitutionnel pour défendre ses requêtes.

Résultat de cette désinvolture, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) rafle les 11 sièges de député remis en compétition, après la décisions du Conseil de déclarer irrecevable les requêtes du Sdf.

Cette victoire permet au Rdpc d’engraisser davantage sa majorité déjà obèse à l’Assemblée nationale : elle passe de 139 à 150 députés, sur les 180 que compte l’institution.

Le Sdf échoue par la même occasion à constituer un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Le parti de Ni John Fru Ndi aligne cinq députés, bien loin des 16 élus nécessaires pour constituer un groupe.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé