Politique › Institutionnel

L’Engagement de l’Union Européenne dans la lutte contre Boko Haram

L’institution européenne a promis un financement de 55 millions de dollars à la Force multinationale mixte pour renforcer la lutte contre les terroristes du groupe nigérian

L’Union européenne (UE) a promis un financement de 55 millions de dollars au profit de la Force multinationale mixte pour la lutte contre Boko Haram.

Les militaires camerounais engagés dans la Force mixte multinationale (FMM) pour la lutte contre Boko Haram ont salué, mardi 02 août 2016, le soutien apporté par l’Union européenne (UE), y trouvant un renfort « précieux ».

« Nous avons été informés, mardi matin, par le commandement central de la FMM à N’Djamena (Tchad) qu’un financement de 55 millions de dollars a été accordé à la force régionale par l’UE. Ce précieux soutien nous permettra de mieux mener la lutte », s’est réjoui le commandant camerounais du premier secteur de la FMM, Bouba Dobekreo.

« Cette aide financière de 55 millions de dollars nous aidera à renforcer nos outils logistiques, notamment les moyens de transport et de communication. Plusieurs de nos engins ont été détruits, surtout en janvier et en février derniers par les mines des éléments de Boko Haram », a poursuivi le général de Brigade.

Même son de cloche du côté de la classe politique. « Nous avons plusieurs partenaires qui nous avaient promis des aides dans cette guerre asymétrique. Certains gouvernements de la sous-région s’essoufflaient déjà en termes de finances. Cet appui est vraiment le bienvenu », a indiqué le porte-parole du gouvernement camerounais, Issa Tchiroma, joint au téléphone.

La Force Multinationale Mixte (FMM) créée par les Etats du Bassin du Lac Tchad et du Bénin a besoin d’être soutenue financièrement. Il y a quelques mois, l’Union africaine (UA) avait promis de débloquer 50 milliards de Fcfa (83,7 millions USD). « A ce jour, pas un seul centime n’a été collecté » de l’UA, selon une autre source de la FMM qui a requis l’anonymat.

Pour sa part, l’ONU avait approuvé en février 2015, un financement de l’ordre de 30 millions de dollars (environ 17 milliards Fcfa, pour l’installation et la dotation en équipements du quartier général de la FMM, situé à N’Djamena (Tchad).

Ayant pris corps en janvier 2015, la FMM compte plus de 10 mille hommes issus du Cameroun, du Nigéria, du Niger, du Tchad et du Bénin.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé