› Eco et Business

Léopold Ekwa Ngalle, le PDG de IBC, révoqué

C’était au cours de la dernière session ordinaire du Conseil d’administration de cette société du portefeuille de la Société nationale des Hydrocarbures.

Léopold Ekwa Ngalle, qui assumait jusqu’au 28 avril 2014 les fonctions de président-directeur général de la société anonyme International Business Corporation (IBC S.A), a été révoqué lors de la tenue de la dernière session ordinaire du conseil d’administration de cette entreprise. C’était le 28 avril 2014. Il a été remplacé par Bernard Bayiha, conseiller n°1 à la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Dans le communiqué publié à cette occasion hier, IBC n’a pas précisé les motifs du limogeage de Léopold Ekwa Ngalle.

On apprend tout juste que le poste de PDG a été supprimé pour être en harmonie avec les dispositions de l’acte uniforme OHADA relatif aux sociétés commerciales. En conséquence, un poste de DG a été mis en place ainsi que celui de DGA. Bernard Bayiha, celui-là même qui avait été nommé le 12 mars 2014 au Chantier naval et industriel du Cameroun (CNIC), sans jamais prendre fonction, a été porté à la tête de IBC, entreprise dont la SNH est actionnaire majoritaire. Il sera assisté par Augustine Ndum Broh, en tant que directeur général adjoint. Ce dernier assumera l’intérim du Dg en son absence. Bernard Bayiha est un ingénieur polytechnicien diplômé en génie civil ainsi qu’en forage et exploitation des gisements. Il occupait jusque-là le poste de premier conseiller à la SNH. Augustine Ndum Bro est un ingénieur de développement et d’exploitation des gisements. Il était à la date du 28 avril 2014, chef de la représentation de la SNH à Douala.

Les deux personnalités ont été sollicitées par la SNH pour présider aux destinées de cette entreprise de son portefeuille, spécialisée dans la production, la transformation et la vente des aciers et produits métallurgiques ainsi que les constructions métalliques.

La Société IBC a été créée en 1993 par Léopold Ekwa Ngalle, Hélène Njanjo Ngalle et la société Len Holding, représentée par Olivier Behlé. En 2007, la société IBC décide de conclure un partenariat avec la SNH. La société pétrolière rachète alors 61% des parts de IBC (51% des parts pour l’entreprise et 10% pour son personnel) en laissant 39% aux premiers actionnaires qui deviennent de fait des actionnaires minoritaires. Suite à son entrée au capital d’IBC, la SNH explique qu’elle a accordé un prêt de 5,35 milliards de F CFA pour la construction d’une usine de transformation d’aciers et métaux industriels à Douala ; prêt qui n’a jamais été remboursé.

La décision du 28 avril 2014 a permis, d’après la SNH, de « ramener cette société sur les rails de la bonne gouvernance et de la croissance » par des moyens légaux visant à la défense de ses intérêts et de ceux de son personnel.

Les bureaux de la SNH à Yaoundé
investiraucameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé