Culture › Livres

« L’épreuve par neuf » dédicacé à Paris

L’auteur a accepté de répondre à quelques questions. Interview.

Pourquoi avoir choisi de parler des 9 disparus de Bépanda ?
Ces événements m’ont inspiré et je suis parti de cette histoire comme prétexte pour écrire ma fiction. C’est pour ça que dans le dénouement, on ne verra nulle part la fin de l’histoire de Bépanda. C’est une fiction que j’ai écrite mais elle a fortement été inspirée de ce qui s’est effectivement passé à Douala. J’ai écris cette histoire pour que les acteurs et témoins essaient de nous dire ce qui s’est passé.

Pourquoi parlez-vous du purgatorium pour nommer le lieu où se déroule les scènes ?
C’est pour donner une brèche, un espoir pour demain. Chez les chrétiens, le purgatoire est l’endroit où on a une chance de laver les péchés qu’on a commis. Donc l’espoir de voir ses problèmes résolus.

Dans votre présentation, vous avez insisté sur la différence entre rébellion et révolte ?
Pour moi, la rébellion renvoie à la violence. Je ne me considère pas comme étant un rebelle, mais un révolté. Je ne demande pas aux gens de prendre les armes pour aller revendiquer quoi que ce soit, mais je dénonce.

Elvis Bvouma parle de son livre
Journalducameroun.com)/n

Quand vous êtes revenus du Bénin, vous avez écrit une lettre au ministre de la culture pour dénoncer le traitement accordé aux artistes. Qu’en est-il ? Avez-vous été reçu ? vos doléances ont été écoutées ?
Il y a pas eu de véritable suite. J’ai été convoqué par un responsable du ministère de la culture, un inspecteur général. On ne refuse pas l’appel, donc j’y suis allé. Mais je n’ai pas compris l’objet de ses invitations, donc j’ai arrêté d’y aller. Venant du ministre, je n’ai eu aucun retour. Je sais qui ne dit mot consent, donc je suppose qu’elle est d’accord avec ce que j’ai dis et le tableau que j’avais dressé.

pour terminer, avez-vous d’autres projets d’écriture ?
Le mois prochain, je serais aux Récréatrales, Résidences Panafricaines d’Ecriture, de Création et de Formation Théâtrales au Burkina Faso où je vais écrire un texte de théâtre. Je prépare notamment la dédicace de mon livre « l’épreuve par neuf » que je vais faire à Yaoundé dans deux semaines.

Séance de signature
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut