Sport › Football

Les 14 footballeurs recalés « peuvent demander une contre-expertise »

Le médecin des Lions indomptables revient sur la pertinence du test d’IRM qui a valu l’exclusion de 14 footballeurs qui avaient réduit leur âge pour intégrer le la selection des moins de 17 ans

Le médecin des Lions indomptables du Cameroun soutien que le test d’imagerie à résonance magnétique pratiqué récemment sur des footballeurs camerounais afin de déterminer leurs âges réels est «très fiable». Pour Claude Bernard Bidias les 14 joueurs exclus de l’équipe nationale des U17 à l’issu de ce test peuvent demander une contre-expertise.

Il a précisé dans une interview publiée dans la presse publique jeudi, 14 juillet 2016, que : «là on rentre dans le domaine médico-légal. On pourrait voir d’autres radiologues et s’assurer que ceux-là vont appliquer la procédure, le protocole établi par la Fifa».

Pour Claude Bernard Bidias aucun doute ne saurait être attribué aux résultats obtenus après les examens. Le test d’IRM représente selon lui, «le must de la science en ce moment» et pour cause, «l’opération va beaucoup plus en détail qu’une radio traditionnelle et en plus sans radiation».

Ledit test tient compte des différents stades d’évolution de la croissance. Dans la pratique, «le poignet gauche des joueurs est fixé à un appareil spécifique. L’objectif bombarde cette partie du corps de rayons. Cela permet de prendre des clichés qu’on va analyser sur plusieurs séquences», a indiqué Claude Bernard Bidias.

Le 04 juillet 2016, la radio nationale avait annoncé que 14 footballeurs camerounais, présélectionnés dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans «Madagascar 2017», ont été recalés lors de tests d’imagerie à résonance magnétique (IRM). La supercherie débusquée, ils avaient été priés de quitter les rangs de la sélection qui se trouvait en stage bloqué à Yaoundé, la capitale du Cameroun.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé