Sport › Football

Les 23 de Folker Finke à la CAN 2015

Pour sa première Can, Volker Finke a fait dans la continuité en faisant pleinement confiance aux hommes qui ont brillamment qualifié le Cameroun à cette 30ème édition. Revue des troupes

Fabrice Ondoua, 19ans, (FC Barcelone B, Espagne)
A la faveur de son immense talent naissant, il a bouleversé la hiérarchie qui semblait être établie dans la cage des Lions. Titulaire dès l’entame des éliminatoires, le 6 septembre 2014 à Lubumbashi, contre la RDC, il a réussi son baptême du feu en équipe fanion et disputé tous les autres matches. Fabrice Ondoa commence à jouer au football en 2006 lorsqu’il rejoint la Fondation Samuel Eto’o à Yaoundé. En 2009, il est repéré par le Fc Barcelone. Recruté cadet, il passe dans la catégorie junior en 2011. Ondoa passe professionnel lors de la saison 2014-2015 en rejoignant les rangs du FC Barcelone B qui joue en deuxième division.

Guy-Rolland Ndy Assembe, 28 ans (Nancy, France)
Après les retraites internationale de Carlos Kameni et Souleymanou Hamidou, le poste de N° 1 des gardiens de but camerounais était dévolu à Guy Roland Ndy Assemblé. Mais au vu de l’éclosion de Fabrice Ondoa et de son statut de remplaçant à Nancy, en Ligue 2 française, il a été également relaye sur le banc de touche en sélection nationale. Appelé pour la première fois avec les Lions Indomptables par Paul Le Guen à l’occasion de la Can 2010, il peine depuis a confirmé les espoirs qui avaient été placé en lui.

Pierre-Sylvain Abogo 21 ans, (Tonnerre de Yaoundé)
Le portier des Kalara est le troisième dans la hiérarchie des gardiens de but des Lions. Titulaire chez les A’ lors du dernier tournoi Cemac, il a prouvé que sa place en équipe fanion n’est pas usurpé. Face au pays hôte, il s’est encore mis sous les feux des projecteurs, victorieuse de la Guinée Equatoriale lors du match de classement de la 9e édition de la Coupe Cemac.

Cédric Djeugoué, 22 ans (Coton Sport)
Il faisait partie de la liste des 23 joueurs retenus pour participer à la Coupe du monde 2014. Convoqué pour la première fois en sélection nationale sénior à la faveur du stage préparatoire à la Coupe du monde Brésil 2014, le joueur de Coton Sport de Garoua a convaincu en livrant de belles prestations lors des matchs préparatoires au mondial. Mais depuis lors, il stagne. Natif de Mankwa, Djeugoué commence sa carrière avec le Douala Athletic Club, avant d’ensuite rejoindre le Coton Sport en 20141. Polyvalent, il peut jouer latéral ou milieu. Mais, il est considéré comme un deuxième choix par Finke.

Nicolas Nkoulou, 24 ans, (Marseille, France)
Elu dans le onze type de la phase aller de Ligue 1 par le quotidien L’Equipe, Nicolas Nkoukou a connu une première moitié de saison pleine. S’il a perdu son statut de vice-capitaine des Lions, au profit de Choupo-Moting, il n’a rien perdu en rayonnement. Mais souffrant d’un léger mal à son genou droit, il n’a pas la pleine mesure de son potentiel physique en ce moment. Le patron de la défense camerounaise devra serrer les dents pendant la Can Equato-guinéen, afin de tirer son équipe vers les sommets.

Frank Bagnack, 19 ans (FC Barcelone B, Espagne)
Il était en ballottage défavorable pour être le 24ème joueur des Lions à la Can 2015. Après mouts tergiversations de Volker Finke, il a été retenu dans la liste, au détriment de Jacques Zoua. Défenseur central assez technique et athlétique, il lui manque encore de puissance dans son jeu. Repéré par le FC Barcelone alors qu’il participe à un tournoi pour joueurs de moins de douze ans de la Fondation de Samuel Eto’o, Frank Bagnack est recruté en 2008 par Barcelone en compagnie de son compatriote Jean Marie Dongou. Après avoir gravir tous les échelons chez les jeunes, il évolue désormais avec la réserve du Barça.

Jérôme Guihota, 20 ans, (Valenciennes, France)
Dès l’entame des éliminatoires de la Can le samedi 06 septembre 2014, Volker Finke fait apparaitre sa détermination de donner un coup de neuf à la sélection fanion du Cameroun. Jérôme Guihota, inconnu du grand public, est l’un des bénéficiaires de la révolution Finke. Polyvalent, il s’est installé au poste de latéral droit lors de ses quatre premiers matchs, avant d’être utilisé dans l’axe face à la Côte d’ivoire à Abidjan. Il va en Guinée-Equatoriale dans la peau d’un titulaire.

Ambroise Oyongo Bitolo, 23 ans (New York Red Bulls, USA)
Comme Guihota, Ondoa et les autres, Oyongo Bitolo disputera sa première Can. Titulaire au poste d’arrière droit chez les Lions Indomptables depuis le début des éliminatoires à la Can 2015, Ambroise Oyongo Bitolo, 23 ans, joueur de New York Red Bulls sera l’une des principales attractions camerounaises lors de la Can Equato-guinéenne qui démarre le 17 janvier prochain. Avant son départ pour la Can, il a affiché ses ambitions : « Tout comme les 15 autres participants, le Cameroun a une chance de remporter le tournoi (.). En ce qui nous concerne je sais que tout est mis en uvre pour qu’on fasse une prestation honorable ».

Aurélien Chedjou, 29 ans, (Galatasaray, Turquie)
Absent de la tanière lors des éliminatoires, il a été seulement appelé à la dernière minute en remplacement de Nlate Ekongolo, accidenté. Du coup, la « suspension » officieuse d’Aurelien Chedjou a été levée. Il a rejoint le groupe le 6 janvier 2015. Titulaire en charnière centrale contre l’Afrique du Sud en match amical, il a rendu une copie propre. Il devrait suppléer Mbia lors du premier match du Cameroun face au Mali.

Henri Bedimo Nsamé, 30 ans, (Lyon, France)
A 30 ans, il est l’un des tauliers des Lions. Appelé pour la première fois en équipe fanion en 2009, il a, du fait de la concurrence avec Assou Ekotto, connu les débuts difficiles. Après, le champion de France 2012 avec Montpellier est devenu au fil des ans, un joueur indispensable chez les Lions. Régulier en club, il va disputer sa deuxième Can en Guinée Equatoriale.

Fabrice Ondoua
Droits réservés)/n

Eyong Enoh, 28 ans, (Standard Liège, Belgique)
Malgré un parcours en club laborieux cette saison, il est un joueur indispensable chez les Lions. Globe-trotter, il a déjà, en sept ans, joué dans quatre pays européen et autant de clubs (Ajax Amsterdam-Pays -Bas, Fulham-Angleterre, Antalyaspor- Turquie, Standard de Liège-Belgique). Combattif à souhait, il sera, comme de coutume, l’une des machines à barrer de l’entrejeu des Lions.

Stéphane Mbia, 28 ans (Fc Séville, Espagne)
S’il a déjà commencé à trottiner avec le groupe, le capitaine des Lions n’a pas retrouvé tout son potentiel physique. Blessé à la cuisse, lors d’un match de Liga face au Celta Vigo, le milieu de Séville est arrivé en stage avec un certificat médical qui indiquait une indisponibilité de 10 à 15 jours. Suspendu pour le premier match des Lions mardi prochain face au Mali, il pourra retrouver une place de titulaire face à la Guinée, à condition qu’il soit en entièrement débarrasser de ses pépins physiques.

Raoul Loé, 24 ans (Osasuna, Espagne)
Le milieu d’Ossasuna va disputer sa première compétition internationale d’envergure en Guinée Equatoriale. Raoul Loé est un Franco-camerounais qui a grandi dans la banlieue de Paris. En 2009, il est repéré par le club espagnol de l’AD Ceuta, évoluant en troisième division espagnol, et y signe son premier contrat. Après deux ans à l’AD Ceuta, il signe en août 2011 à Ossasuna. Il est titularisé pour la première avec le Cameroun lors d’un match amical contre l’Ukraine où il fait une prestation remarquable et reçoit les éloges du nouvel Entraîneur de l’équipe du Cameroun Volker Finke. Polyvalent, il peut dépanner en charnière centrale.

Edgar Salli, 22 ans, (Académica Coimbra, Portugal)
Régulièrement convoqué en équipe fanion ces derniers temps, il manque à l’ancien joueur de Coton sport un match de référence. Quelques semaines après avoir débuté avec l’AS Monaco, il est convoqué par Javier Clemente avec le Cameroun A pour disputer une rencontres contre l’île Maurice en septembre 2011. Présent au Brésil lors du Mondial, il devra enfin prouver sur les terres équato-guinéennes que son jeu fait de dribble et de percussion est arrivée à maturité.

Georges Mandjeck , 26 ans (Kayseri Erciyesspor, Turquie)
A cause de ses performances en dent de scie tant chez les Lions qu’en club, il était un peu sorti du circuit international. A la faveur de la désastreuse campagne des Lions au Brésil, Volker Finke a décidé de reconstruire et à penser à lui. Profitant également de l’absence de Song Bilong, il s’est quelque peu installé au milieu de terrain pendant les éliminatoires. Mais pendant cette phase finale, il devra batailler pour sa faire une place de titulaire.

Franck Kom, 23 ans (ES Sahel, Tunisie)
Il fait partie de la cuvée des Lionceaux finaliste de la Can junior en 2011 en Afrique du Sud, où il été élu meilleur joueur de la compétition, malgré la défaite en finale face au Nigeria. Puis il est surclassé en équipe A’et participe au championnat d’Afrique amateur au Soudan. En une seule saison, Franck Kom a la particularité de disputer la Coupe Cemac au Congo, le Chan, la Can junior en Afrique du Sud et le Mondial junior en Colombie, sans oublier les Jeux africains à Maputo. Suffisant pour attirer vers lui les dirigeants de l’Etoile sportive du Sahel. Il est sélectionné pour la première fois en septembre 2014 en équipe fanion du Cameroun pour les qualifications de la Can 2015. Récupérateur infatigable, il aura sa carte à jouer à la Can.

Duel entre le camerounais Jérôme Guihota et l’attaquant de la République démocratique du Congo
Droits réservés)/n

Patrick Ekeng Ekeng, 24 ans, (Cordoue, Espagne)
Arrivé l’été dernier de Lausanne Sports, il s’est rapidement imposé comme un élément incontournable du promu Cordoue. Plus encore, le milieu relayeur est l’une des révélations de la phase aller en Liga. Le Camerounais a marqué déjà les esprits par son volume de jeu et son aisance technique. DFes performances qui ont tapé à l’ il du sélectionneur du Cameroun, Volker Finke. Titulaires chez les juniors en 2009, ce milieu relayeur devra cravacher pour jouer des bouts de match en Guinée Equatoriale.

Eric-Maxim Choupo-Moting, 25 ans, (Schalke 04, Allemagne)
Dans une équipe des Lions, désormais orpheline de Samuel Eto’o, Choupo Moting , après deux Coupes du monde loupés, devra démontrer qu’il est le nouveau leader de la sélection camerounaise. Son tempérament et surtout son talent plaident en sa faveur. Deuxième meilleur buteur de la Bundesliga avec neuf réalisations et meilleur passeur, (sept passes décisives), il est dans la forme de sa vie. On en vie à souhaiter qu’il ait la même le efficacité chez les Lions.

Benjamin Moukandjo, 26 ans, (Reims, France)
International junior en 2007, l’ancien pensionnaire de la Ksa a depuis gravi les échelons jusqu’à se retrouver en équipe première. Mais, le Cameroun absent de la Can en 2012 et 2013, c’est seulement cette année que Benjamin Moukandjo va découvrir la plus prestigieuse des compétitions de la Confédération africaine de football (Caf). Ailier véloce et puissant, il lui reste à devenir un grand tueur devant les surfaces adverses. A défaut de marquer, il devrait se montrer plus précis dans ses passes.

Vincent Aboubakar, 22 ans (FC Porto, Portugal)
S’il a déjà disputé deux phases finales de Coupe du monde, il lui reste à découvrir la Can. Eto’o parti en retraite, l’ancien avant-centre de Coton sport à l’opportunité de confirmer tous les espoirs placés en lui depuis un certain temps. Son but sur coup-franc face à l’Afrique du Sud prouve qu’il a désormais la panoplie des gestes d’un attaquant complet. Prédisposition à confirmer toutefois sur les stades Equato-guinéens.

Léonard Kweuke, 27 ans, (Caykur Rizespor, Turquie)
Attaquant très véloce, il pourra de nouveau faire parler sa puissance en Guinée Equatoriale. Toutefois, s’il est fort dans les duels aériens, il n’en demeure pas moins vrai qu’avec lui le jeu des camerounais perd en mobilité. Quelques fois titulaires, il est désormais face à une concurrence encore plus féroce. Franck Etoundi ayant lors du match amical face à la RDC montré qu’il avait aussi des atouts à faire prévaloir.

Clinton Njie, 21 ans (Lyon, France)
Grâce à sa belle pointe de vitesse, il est le nouveau détonateur du jeu des Lions. Buteur face à la RDC, lors de l’entame des éliminatoires et double buteurs face à la Côte d’ivoire, il est l’un des grands artisans de la qualification des Lions. Même en jouant peu avec son club de Lyon, il est le deuxième meilleur passeur de Ligue 1, avec six passes décisives, derrière Dimitri Payet qui en compte sept. Né à Buéa, il a commencé à frapper ses premiers ballons à l’âge de 5 ans. À 13 ans, il intègre l’Ecole de football des Brasserie du Cameroun. Njie est arrivé à Lyon en 2011 et depuis il ne cesse de progresser.

Franck Etoundi, 24 ans (Fc Zurich, Suisse)
Régulièrement convoqué chez les grands Lions dès l’entame des éliminatoires de la Can 2015, il a fallu attendre le 19 novembre dernier, face à la Côte d’ivoire à Abidjan, pour voir le frère cadet de Mbia foulé l’aire de jeu sous la tunique-vert-rouge, à la griffe du Lion. En peu de temps, il a montré ses atouts. Lors de sa première titularisation face à la RDC, en match amical, il a grâce à son efficacité et sa technique en mouvement prouvé qu’il mérite mieux qu’une place de remplaçant.

Pierre-Sylvain Abogo
Droits réservés)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé