Société › Société

Les auto-écoles clandestines ont jusqu’au 28 février 2015 pour se régulariser

Passé ce délai, le ministre des Transports promet une tolérance zéro

Les auto-écoles clandestines recensées au Cameroun par le ministère des Transports ont jusqu’au 28 février 2015 pour se régulariser, d’après un communiqué publié ce vendredi.

Le ministre des Transports, Robert Nkili, appelle ainsi à la «responsabilité des promoteurs» et à «la plus grande fermeté des pouvoirs publics qui ne toléreront, au-delà du 28 février 2015, aucune auto-école ne remplissant pas les conditions réglementaires minimales».

«Passé ce délai, les auto-écoles qui ne se seront pas manifestées seront pas manifestées, seront simplement considérées comme clandestines et se verront fermées par les autorités administratives du ressort d’implantation», indique le communiqué.

Une enquête menée par le ministère des Transports et restituée début novembre 2014 à Yaoundé fait état de l’existence de 442 auto-écoles, formellement identifiées à travers le territoire, dont plus de 350 fonctionnent dans l’illégalité (clandestinité, non-conformité aux exigences légales, etc.).

En vue de la régularisation du secteur, le gouvernement a décidé de suspendre l’octroi d’agrément dans la formation en conduite automobile pendant un an.

Robert Nkili menace les autos-écoles clandestines de fermeture
DR)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé