› International

Les autorités de la RDC souhaitent l’extradition de Laurent Nkunda!

Lambert Mende, le porte parole du gouvernement de la RDC l’a annoncé dans un communiqué ce vendredi!

L’ex-général Laurent Nkunda a été arrêté jeudi 22 janvier à 22h30 alors qu’il fuyait en territoire rwandais après avoir résisté à nos troupes avec trois bataillons à Bunangana.
Le Commandant des opérations conjointes

Dans le cadre d’une mission conjointe des forces rwandaises et congolaises, le chef de la rébellion congolaise Laurent Nkunda, en fuite, a été arrêté jeudi soir au Rwanda. Il avait lancé en octobre une offensive de son Congrès national pour la défense du peuple dans l’est de la République démocratique du Congo. Plus de 250.000 personnes avaient dû fuir les combats.

Kigali et Kinshasa ont entamé le 20 janvier une mission conjointe contre les rebelles hutus rwandais du FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) retranchés en RDC. Ce mouvement est considéré comme le principal instigateur des troubles qui minent la région depuis plus de dix ans. Laurent Nkunda avait justifié son offensive, en octobre, par la nécessité de se défendre contre les FDLR.

Laurent Nkunda
info.france2.fr)/n

Des graves divisions cristallisaient depuis quelques temps au sein du congrès national pour la défense du peuple (Cndp), la rébellion armée qui sévit dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Laurent Nkunda, le leader du Cndp, mouvement rebelle tutsie, était alors contesté par des éléments de son propre camp. Lundi 5 Janvier dernier, un porte-parole du principal commandant militaire du mouvement, le général Bosco Ntaganda, avait annoncé, sur les ondes de la bristish broadcasting corporation (Bbc), la décision de l’état-major militaire, de destituer le général Laurent Nkunda de la tête du mouvement pour « mauvaise gouvernance ». Ce à quoi une faction du mouvement rebelle s’était opposé. La semaine dernière, les chefs militaires du CNDP avaient annoncé un cessez-le-feu avec l’armée gouvernementale, après avoir rompu avec leur leader Laurent Nkunda.

Pour rappel, le CNDP dit défendre la minorité tutsie en RDC contre la persécution du gouvernement et les milices hutues du Rwanda voisin. Le général Bosco Ntaganda avait rejoint la rébellion du Cndp en 2006 pour combattre aux côtés de Laurent Nkunda. Devenu chef militaire du Cndp, Ntaganda a toujours bénéficié de la confiance et de la protection de Laurent Nkunda qui avait refusé jusqu’à présent de le remettre aux Congolais ou aux autorités internationales, demandant des preuves de ses crimes de guerre. Ntanganda ayant été accusé d’avoir recruté des enfants de moins de 15 ans pour participer au conflit interethnique dans la région de l’Ituri, dans l’est de la RDC.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) souhaite l’extradition de Laurent Nkunda, arrêté et détenu au Rwanda, a déclaré ce vendredi à l’AFP son porte-parole, Lambert Mende.

Les généraux Bosco Ntaganda et Laurent Nkunda
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut