Opinions › Tribune

Les aventures de Faka Bilumba

« C’est bientôt la guerre, oui, une grande et longue guerre se prépare en Afrique, au Mali du nord »

C’est bientôt la guerre, oui, une grande et longue guerre se prépare en Afrique, au Mali du nord. C’est un conflit annoncé; certains spécialistes occidentaux l’ont programmé, et situent le début des hostilités dans trois mois, six mois au grand plus. Il n’y a pas encore eu à proprement parlé de réunions au sommet. Mais des coups de fil, des missions secrètes et des sommets prétextes comme le prochain sommet de la Francophonie, voilà comment on met au point une guerre qui va faire couler beaucoup de sang innocent, qui va enrichir à milliards des marchands d’armes. Afin que vous ne ratiez rien de ces transactions honteuses et secrètes, moi, Faka Bilumba, je laisse trainer mon oreille invisible et mes yeux intouchables! Je vous tiens au courant.


Prenons nos fusils, mettons nous en rang,
Prenons nos canons mettons nous en rang.
Nous irons, nous irons à la guerre
Nous vaincrons, nous vaincrons
Comme nous le fîmes naguère.
Quand la guerre arrive pour nous les soldats
Avec les armes de France on est courageux!
Oui très courageux !

« Arrête Faux homme intègre, arrête de te croire déjà au front ; vous n’êtes que trois, tes homologues du Nigeria, de la Côte d’Ivoire et toi, à vouloir faire cette guerre. On sent que vous voulez la paix, pas au Mali, mais dans vos troupes. Vos soldats au front seront très bien payés, personne n’aura l’idée de faire un coup d’état, tout au contraire, vous serez parés contre toute rébellion car, vos troupes vont se spécialiser dans ces combats contre les rebelles. Mais, sacré Blaise, dis moi, comment ferons vos soldats pour reconnaître les rebelles des maliens du nord ? Souviens-toi, quand toi et les tiens m’abattiez pendant ton coup d’état, tu avais déjà tué pas mal de tes militaires mutins. »


Moi engazé militaire,
Moi engazé militaire,
Moi pas besoin gallons,
Foutez-moi du riz !
La guerre ce n’est pas bon ce n’est pas bon,
Quand il y a la guerre tout le monde cadavéré,
Mes poules bombées, mes moutons bombés….
Les Lions Indomptables cadavérés.

Tu vois Sankara, moi Zao j’avais raison quand j’écrivais cette chanson « ancien combattant ».Tu imagines toutes les guerres qu’il y a déjà eu en Afrique depuis au moins trente ans que j’ai chanté cela, personne ne m’a écouté. Que de morts, de mutilés, d’orphelins, de veuves, de femmes violées d’enfants soldats, sans compter les villages et les villes détruits; à qui cela profite t – il? » « Tu poses toi aussi des questions bizarres! Ce sont les entreprises qui ne font jamais de banqueroute, et dont les chiffres d’affaire ne sont jamais communiqués: les fabriques d’armement, les marchands d’armes. Je me pose la question de savoir si les fabricants et les marchand d’armes, en rentrant le soir chez eux peuvent dire à leur conjoints et enfants qu’ils sont fiers de leurs journée de travail ! Ils n’osent pas raconter qu’ils ont fabriqué ou vendu la mort. Quand ils voient à la télévision des enfants mutilés par des mines antipersonnel, leur bombe au napalm, et même atomique, croyez-vous qu’ils puissent dire aux leurs: bravo, c’est moi qui ai conçu fabriqué ou vendu cela! Mais, Zao, tu as vu clair pour les Lions Indomptables, ils sont vraiment cadavérés. Toi aussi! Tu ne pouvais pas chanter comme l’autre-là qui chante:


Quand les hommes vivrons d’amour
Quand il n’y aura plus de misère
Les soldats seront troubadours,
Mais nous serons morts mon frère.

« Il y a certes, la guerre qui se prépare au Mali, et je me demande si toi Faka Bilumba, tu ne nous la chronique d’une guerre annoncée. Tu viens de poser les bonnes questions toi Enoh Meyomesse. C’est un peu à cause de ça que Le régime du Cameroun te maintient innocemment en prison. Mais il y a une autre guerre en France, la guerre de succession à Sarko. Il y a un certain Copé qui vient de dénoncer le racisme contre les Blancs. Il n’est pas normal de dire sale blanc, surtout quand ce blanc est gaulois, c’est à dire pas Arabe, pas Chinois, ni Rom. Le racisme ordinaire, celui que pratique son ami Hortefeu,ou alors Guéan, le racisme qu’il veut républicain, celui dans lequel on dit sans complexe: sale nègre, sale bougnoul, sale chinetoc, il le fera reconnaître à l’Unesco comme trésor culturel du pays des droits de l’homme. »

Et moi je vous dis que ce n’est pas pour demain, car il ne sera jamais président, ni de son parti, ni de la France.

François Zo’omevele Effa
Journalducameroun.com)/n



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé