Culture › Musique

Les Camerounais Sanzy Viany et Koppo aux portes du prix Découvertes RFI 2010

Les deux artistes font partie des sélectionnés pour la compétition cette année

Cette année, le Cameroun peut espérer lancer à nouveau sur le marché international quelques unes de ses étoiles en devenir, à travers le concours Découvertes RFI 2010. On l’a vu par le passé, notamment avec les artistes comme sally Nyolo, le groupe Macase, et tout récemment Kareyce Fotso, finaliste de l’édition 2009. Deux artistes camerounais sont déjà sur la ligne de départ pour cette édition 2010, la belle et talentueuse Sanzy Viany, et le très original Koppo.

Sanzy Viany, l’étoile montante
Sa sélection ne surprend pas tellement les mélomanes et autres avertis de la chose musicale. C’est sans doute le contraire qui aurait surpris, lorsque l’on connait la force de frappe de ce bout de femme originaire de la Lékié dans la région du centre. De sa voix, elle joue comme d’un instrument et a décidé avec sa langue maternelle, l’Eton, de traverser les frontières camerounaises. Son style en témoigne d’ailleurs, l’ethno World Music. Justement le style qu’on prend plaisir à écouter quelque soit l’endroit où l’on se trouve. Un savoureux mélange des rythmes du Cameroun l’Ekomot, ou l’Ewanga, avec ceux d’ailleurs, tels la soul, jazz, rumba, bossa-nova, qui démontre sa soif d’universalité. Normal! Surtout lorsqu’on a pour marraine une certaine Queen Eteme. On ne se fatigue pas de travailler confie Sanzy Viany avec un sourire éclatant comme un soleil. Comme par un hasard, Viany signifie soleil en langue éton de chez elle.

Dzinguene Sandrine de son véritable nom, se présente au concours découvertes RFI avec dans ses bagages un album, Akouma, sorti en avril 2009. Un album de huit titres, enregistré en live avec des musiciens tels que Faser, bassiste et chef d’orchestre, Moïse Nzieh au clavier, Roger Minka à la guitare, Christina Ndengue à la batterie. Reste qu’il séduise le jury de ce concours, comme il a déjà fait pour le comité d’écoute avec son titre Minga atan, qui est non seulement rend un hommage à la grand-mère de l’artiste, mais aussi un appel à ceux là qui se font des préjugés sur la femme rurale.

Koppo et Sanzy sur scène à Bangui
kamerhiphop)/n

En attendant la suite du concours, Sanzy poursuit ses concerts. Le 13 août prochain, elle sera au Mi-Sahel à Yaoundé, à l’occasion de la troisième édition des soirées « Demain au féminin », un concept qui a pour objectif de mettre les talents féminins au devant de la scène, et qui a collaboré pour la réalisation de l’album AKOUMA. Seront aussi de la partie, Daniel Eog, et la doyenne Anne Marie Nzie. Un autre camerounais sélectionné, Koppo. L’auteur de la chanson Si tu vois ma go, un titre qui au moment de sa sortie s’est transformé en un véritable hymne au Cameroun, de part son originalité. Le rappeur mêle français, anglais et langue locale pour créer un style propre à lui racontant des histoires bien camerounaises et relatant le quotidien des jeunes africains qui n’ont plus qu’un rêve, quitter leur pays, pour aller chercher de quoi survivre en Europe. C’est avec la version revue et corriger (remix) de cette chanson que l’artiste a été sélectionné. Voila des artistes à suivre de près.

Koppo et Sanzy Viany, à suivre de près
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut