International › APA

Les chiffres-clés de la Coupe d’Afrique des Nations 2019

Les rideaux sont tombés, vendredi soir, sur la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations avec le sacre de l’Algérie aux dépens du Sénégal. Voici le bilan chiffré de la plus grande manifestation sportive du continent qui s’est déroulée en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019.- 24 : comme le nombre d’équipes nationales ayant participé à cette Can. Les sélections étaient réparties en six poules de quatre équipes. C’est une première pour cette compétition disputée pour la première fois en 1957 à Khartoum avec trois équipes : Egypte, Ethiopie et Soudan.

– 52 : c’est le nombre de matchs disputés durant l’édition de cette année

– 943 : comme le total de tirs tentés par les joueurs.

– 218 : c’est le nombre d’arrêts effectués par les gardiens de but.

– 102 : comme le nombre de buts marqués dans cette Can, soit une moyenne de 1,96 but par match.

– 13 : c’est le nombre de buts inscrits par l’Algérie. Les Fennecs, qui ont fait trembler les filets lors de leurs sept matchs, ont la meilleure attaque de la compétition.

– 2 : comme le nombre de buts encaissés par le Sénégal et l’Algérie qui sont les deux défenses les plus hermétiques du tournoi.

– 5 : c’est le nombre de banderilles plantées par l’attaquant de pointe du Nigeria, Odion Ighalo, qui termine meilleur buteur de la compétition.

– 4 : comme le nombre de buts inscrits par le Mali depuis l’extérieur de la surface de réparation.

– 3 : c’est le nombre de buts inscrits par Madagascar sur coups de pied arrêtés. Pour la première Can de leur histoire, les Barea (Zébus en français) ont atteint, contre toute attente, les quarts de finale (défaite 3-0 contre la Tunisie).

– 8 : comme le nombre de penalties sifflés par les arbitres. La Confédération africaine de football (Caf) a eu recours à l’Assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) à partir des quarts de finale.

– 174 : c’est le nombre de cartons jaunes distribués par les arbitres en 52 matchs, soit une moyenne de 3,3 cartons par rencontre.

– 5 : comme le nombre de cartons rouges brandies par les arbitres.

– 21 : c’est le nombre d’années qu’il aura fallu attendre pour voir deux entraîneurs africains s’affronter en finale (Aliou Cissé et Djamel Belmadi). La dernière finale mettant aux prises deux techniciens africains, Mahmoud Al-Gohary (Egypte) et Matsilela Ephraïm Sono (Afrique du Sud), date de 1998.

– 83 : comme le nombre de millions de dollars (48,5 milliards F CFA) générés par la Can, selon la Caf.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé