International › APA

Les droits des migrants au cœur de la journée africaine des droits de l’homme à Abidjan

L’édition 2019 de la Journée africaine des droits de l’homme a été célébrée mardi à Abidjan sur fond de plaidoyer pour le respect des droits des migrants, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Cette journée organisée par Conseil national des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDH) a eu pour thème «Migration et marché de l’emploi pour une approche intégrée basée sur les droits de l’homme ».

A cette occasion, Namizata Sangaré, la présidente du CNDH a plaidé auprès du gouvernement ivoirien pour la ratification de la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles.

De son avis, « ratifier cette convention, c’est lutter contre la migration irrégulière ». Auparavant, elle a salué l’engagement des autorités ivoiriennes « à faire de notre pays un carrefour des droits de l’homme ».

Dans le même élan, la secrétaire d’État ivoirienne chargée des droits de l’homme Aimée Zebeyoux a soutenu dans un discours d’ouverture de cette journée « qu’il est plus urgent d’apporter des réponses fortes aux interrogations soulevées par la problématique de la migration et le marché de l’emploi».

La célébration de cette journée selon elle, vient « approfondir la réflexion sur la corrélation migration-emploi». « Si le développement de la mobilité professionnelle en Afrique est une bonne nouvelle pour l’adaptabilité du marché du travail, il serait bienvenu que les arrivées de migrants appellent des solutions innovantes à l’effet de permettre une meilleure réalisation des droits fondamentaux de la personne humaine», a estimé en outre Mme Zebeyoux.

« Le thème sur les questions de migration et d’emplois nous interpelle. Les migrants ont des droits qu’il faut respecter», a souligné pour sa part, Ouattara Coulibaly Aminata au nom de Ally Coulibaly, le ministre ivoirien de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur.

La journée africaine des droits de l’homme a été instituée en 1989 par la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples. Cette journée, célébrée le 21 octobre de chaque année, donne l’occasion à l’Afrique de renouveler l’engagement solennel des dirigeants et des peuples africains à promouvoir et protéger les droits de l’homme sur le continent. Cette journée vise ainsi la protection et la promotion des droits de l’homme en Afrique.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé