International › APA

Les efforts consentis pour faire face aux impacts économiques du Covid-19 au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur les efforts consentis pour faire face aux impacts économiques du Covid-19.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que le Maroc entier, avec toutes ses composantes, est engagé dans la même bataille contre un seul, unique et même ennemi, à savoir la pandémie du nouveau Coronavirus.

Très tôt, le Souverain a donné le ton : l’engagement doit être fort et collectif, rappelle le quotidien, faisant savoir que la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), entre autres organisations représentatives du secteur privé, a transmis l’appel de détresse des chefs d’entreprise face à l’effondrement de l’activité.

Beaucoup estiment que la Confédération était dans son rôle quand elle a entrepris d’alerter le secteur bancaire quant aux retards pris dans la mise en œuvre des mesures d’urgence, souligne-t-il, ajoutant que personne ne peut nier aujourd’hui l’incontestable engagement des banques aux côtés des entreprises dès le début de la pandémie.

+L’Economiste+ rapporte que la Fondation de R&D et d’innova­tion en sciences de l’ingénieur (FRDISI), vient de mettre au point un «dispositif médi­cal de respiration avec haute protection». Il s’agit d’un masque filtrant l’air expiré par les malades testés positifs à un virus, permettant ainsi de protéger leur environ­nement immédiat.

Et c’est justement là sa particularité, par rapport à ce qui existe déjà sur le marché. «Actuellement, il n’existe pas de système respiratoire permettant à la fois de filtrer l’air expiré à 100% pour éviter la contamination, et de préserver la fluidité et le volume d’air ins­piré, malgré la présence du masque sur le visage», peut-on lire sur la fiche technique.

+Le Matin+ fait savoir que la Banque centrale du Maroc a annoncé, dimanche, l’adoption d’un ensemble de nouvelles mesures de politique monétaire et prudentielles pour soutenir l’accès au crédit bancaire au profit à la fois des ménages et des entreprises en vue de faire face aux impacts de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19).

Ce dispositif de mesures permettra de tripler la capacité de refinancement des banques auprès de la banque centrale, indique l’institution financière dans un communiqué.

Ainsi, la Banque centrale offre la possibilité de recours par les banques à l’ensemble des instruments de refinancement disponibles en dirham et en devise, l’extension à un très large éventail de titres et effets acceptés par la banque centrale en contrepartie des refinancements accordés aux banques et l’allongement de la durée de ces refinancements.

Il s’agit également du renforcement de son programme de refinancement spécifique au profit des très petites entreprises et petites et moyennes entreprises (TPME) en y intégrant, en plus des crédits d’investissements, les crédits de fonctionnement et en augmentant la fréquence de leur refinancement, précise la même source.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé