Politique › Institutionnel

Les enjeux de la visite du président tchadien au Cameroun

Idriss Deby Itno effectue une visite de travail de 24h chez son homologue camerounais, quatre jours après une rencontre à Paris sur la sécurité au Nigéria et à la veille d’un sommet extraordinaire

Le chef de l’Etat tchadien, Idriss Deby Itno, effectue une visite de travail à l’invitation de son « grand frère » Paul Biya ce 22 mai 2014. Le premier est en effet âgé de 62 ans et a été désigné président le 28 février 1991 tandis que le second, aujourd’hui âgé de 81 ans, a été désigné président de la République le 06 novembre 1982. Le programme officiel prévoit que les deux chefs d’Etat auront un tête-à-tête d’une heure au Palais de l’Unité qui se clôturera par un déjeuner avant le départ de Idriss Déby Itno prévu pour le 23 mai 2014 à 07h30.

Selon une note d’information publiée par la présidence de la République du Cameroun, La visite du président du Tchad au Cameroun permettra certainement de renforcer la coopération entre Yaoundé et N’Djamena, notamment en ce qui concerne les questions de paix, de sécurité transfrontalière et de développement économique.

Depuis 2009, le Président Idriss Deby Itno est venu régulièrement au Cameroun, soit dans le cadre bilatéral, soit dans le cadre multilatéral. C’est ainsi qu’il a, au plan bilatéral, visité le Cameroun le 28 octobre 2009 et le 29 décembre 2011. Il a pris part à la Conférence internationale « Africa 21 » et au Sommet sur la Sûreté et la Sécurité Maritimes dans le golfe de Guinée organisés à Yaoundé respectivement en mai 2010 et en juin 2013. Cette visite du Président IDRISS DEBY ITNO intervient dans un contexte régional et sous régional particulier.

Contexte régional et sous-régional
Au plan régional, la visite intervient au lendemain du Sommet de Paris sur la sécurité au Nigeria. Lors de ce Sommet auquel ont participé les Présidents du Cameroun et du Tchad, les Chefs d’Etat ont défini un plan d’action commun de lutte contre la secte islamiste Boko Haram. Devant la presse internationale, le Président Paul Biya a déclaré la guerre à Boko Haram. Il a relevé que le phénomène Boko Haram a cessé d’être un problème nigérian pour devenir une question régionale, voire continentale. Certaines localités du Tchad et du Cameroun sont particulièrement touchées par les actes de Boko Haram et des bandes de criminels qui lui sont affiliées.

La visite du Président Deby a lieu également à la veille d’un Sommet extraordinaire de la Cemac prévu à Libreville le 23 mai 2014. Cette rencontre offre, avant le Sommet de Libreville, une occasion aux deux Chefs d’Etat d’évoquer des sujets d’intérêt sous-régional, notamment la crise en RCA après le retrait des troupes tchadiennes de la Mission internationale pour la sécurisation de la Centrafrique sous conduite africaine (Misca). La décision de N’Djamena, prise en toute souveraineté, a des conséquences sur les efforts entrepris au plan sous-régional pour le retour de la paix et de la sécurité en RCA

Quoi qu’il en soit, le Cameroun et le Tchad, qui sont deux Etats voisins du Nigeria et de la RCA, partagent les mêmes préoccupations au plan sécuritaire et humanitaire: circulation des armes, afflux de réfugiés, etc.

Le Cameroun et le Tchad sont deux pays liés par la géographie, l’histoire et la parenté de leurs populations. Ces deux Etats voisins d’Afrique centrale entretiennent de solides relations d’amitié et de fraternité qui se traduisent par la présence d’une forte communauté tchadienne au Cameroun et camerounaise au Tchad ; et par une coopération riche, multiforme et intense.

La construction, en 2003, du pipeline Tchad-Cameroun est l’un des investissements les plus importants jamais réalisés en Afrique au cours des dernières décennies. Cette réalisation est un vecteur d’intégration sous-régionale, tout comme la réalisation de l’interconnexion du Tchad à la fibre optique à partir du Cameroun.

La visite d’amitié et de travail du Président Idriss Déby Itno marque donc une nouvelle étape dans le renforcement des liens d’amitié et de coopération entre Yaoundé et N’djamena.

Le président tchadien était déjà au Cameroun en juin 2013
africapresse.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé