Santé › Conseils pratiques

Les insectes, c’est bon.pour la santé !

Heureux souvenirs d’enfance que ces chenilles rôties ou ces sauterelles grillées dont nous raffolions.

En 2010, la FAO (l’agence des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation) comptait près de 100 pays dans le monde dans lesquels cette pratique est courante. Criquets, larves diverses, punaises, fourmis : plus de 1400 espèces comestibles sont consommées quotidiennement en Afrique, en Asie ou en Amérique centrale par près de 2,5 milliards de personnes. Si l’organisation onusienne lutte d’abord pour que les pratiques existantes ne soient pas abandonnées au profit d’un modèle occidental qui privilégie la viande, elle milite depuis 2008 pour que les pays les plus développés se convertissent eux aussi à cette source de protéines bon marché, saines, et écologiques. Ce n’est pas gagné. Mais revenons au bénéfice que nous tirons de nos bons amis les insectes.

C’est mieux que la viande?
Au niveau sanitaire, manger des insectes ne présente aucun risque. Comme tous les arthropodes tels que les homards, les crevettes et les crabes, les insectes sont classés comme une denrée alimentaire à haute valeur protéique. Parmi les insectes existant dans le monde, il faut savoir distinguer ceux qui sont réputés favorables à la consommation, à savoir les fourmis noires, la chrysalide de vers à soie, les vers de farine ou ténébrions et autres types les chenilles, les criquets et les sauterelles, les grillons, les larves de coléoptères, les larves d’abeilles, etc. Riches en protéines, ces derniers constituent ainsi un substitut idéal du poisson et de la viande. Mais en sus de leurs apports en protides, lipides et glucides, les insectes sont également une source de vitamines et de minéraux essentiels tels que le calcium, le zinc, le fer et le potassium. A titre d’exemple, des chercheurs ont prouvé que les chenilles séchées contiennent, selon leurs espèces, entre 20% à 60% de protéines, plus de 10% de graisses, de la vitamine B2 en plus des différents minéraux. 100 grammes de criquets apporteraient 500 calories, tandis que 100 grammes de chenilles séchés en fourniraient 400. Mais même malgré ces propriétés nutritives considérables, il est fortement conseillé de ne consommer que les insectes de bonne qualité, au risque de tomber malade. Ceux-ci doivent alors être comestibles, frais avec une odeur agréable et achetés vivants avec garantie d’une hygiène impeccable. En plus, les insectes ont une grande vertu, celle de limiter considérablement les gaz à effet de serre que les animaux d’élevage émettent à haute dose. Manger des criquets conduit à produire 10 fois moins de méthane qu’un b uf. Ils émettent aussi très peu de déjection, ce qui est un problème difficile à résoudre pour ce qui est de l’élevage de bétail ou de volaille. Il faut reconnaître que les insectes possèdent également des propriétés médicinales efficaces et peuvent ainsi être utilisés comme remèdes contre certaines pathologies. Raison de plus pour en consommer.


google images)/n

Dégustation
En soupe, rôtis grillés. Il existe un choix infini de recettes à base d’insectes et chacun peut, selon son inspiration en créer d’autres. Qu’ils soient chauds, frais ou glacés salés ou sucrés cuits ou crus c’est à dire à l’état naturel, les insectes constituent un délice gastronomique à découvrir. Les insectes peuvent être consommés en apéritif, en entrée, en plat de résistance ou en désert. Ainsi, vous avez largement le choix quant à la façon de les cuisiner et en faire un excellent banquet. Frits, sautés ou rôtis, les insectes s’accompagnent bien d’une sauce piquante, de moutarde ou de mayonnaise. Vous pouvez également, après les avoir bouillis, les associer à une salade de crudités, assaisonnée d’une vinaigrette, de condiments et d’herbes aromatiques. Réduits en purée ou incorporés dans un ragoût ou dans une sauce, ceux-ci seront servis avec du riz ou des pâtes. En les hachant finement, vous avez la possibilité de les mélanger dans des omelettes, des crêpes, des gaufres ou des pâtes à pain en garnir vos quiches ou vos gratins ou en faire une gelée en l’assimilant à des hors d’ uvre. Tartinés sur des canapés ou des biscottes, ces bouchées juteuses et croquantes ne peuvent être que des apéritifs parfaits.

Pour une recette sucrée, vous disposez encore de plus de variantes. Vous pouvez faire des beignets caramélisés, mettre au four des cookies ou des galettes en remplaçant les raisins, les amandes, ou les pépites de chocolat par des insectes. En dessert, vous les incorporerez dans vos salades de fruits avec de la crème, en faire un sorbet ou tout simplement les marier à de la crème glacée. Et pourquoi ne pas apprécier des scorpions ou des grillons enrobés de chocolat simplement réfrigérés. Bon appétit !


google images)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé