Culture › Musique

Les Journées Camerounaises de la Musique (JCM) 2009 sont ouvertes

Elles se déroulent depuis ce mardi 15 décembre à Douala

Cinq jours pour célébrer la musique camerounaise dans tous ses états, réfléchir aux différents problèmes auxquels elle fait face, et surtout tenter d’y trouver des solutions, tel est le but majeur de cet évènement, rendu cette année à sa quatrième édition. Les deux grands points au programme de cette édition sont, tout d’abord les deux rencontres professionnelles prévues ce jeudi 17 décembre dès 10 heures au cercle municipal de Bonanjo. Les échanges porteront sur le thème les métiers de la musique et la technologie du son. Plusieurs autres sujets seront abordés, notamment l’organisation des spectacles au Cameroun et surtout l’épineux problème de la piraterie dans notre pays.

L’occasion sera donc donnée aux experts présents d’expliquer les formes de piraterie, les mécanismes, les différents systèmes, les acteurs et les causes, afin de mieux comprendre le phénomène et évaluer les techniques de combat pour l’éradiquer. Selon Dinaly, la présidente du comité d’organisation, l’objectif à travers cet évènement, est d’appeler à une prise de conscience individuelle et collective permettant aux artistes musiciens de vivre de leur art, aussi de voir dans quelle mesure la musique camerounaise doit reconquérir sa place de choix, aussi bien au pays qu’en Afrique et dans toutes les autres parties de la planète. Les JCM sont également une occasion pour le public, d’assister à des ateliers de formation dont le but est de donner des rudiments aux jeunes et aux moins jeunes exerçant déjà dans cette filière ou alors à ceux qui caressent encore le rêve de s’y lancer. Une véritable aubaine pour nombre des musiciens camerounais dont l’ignorance des rudiments de cet art hypothèque sérieusement leur carrière artistique.

Le deuxième point focal sera bien sûr le grand concert de ce samedi 19 décembre, concert gratuit qui aura lieu au stade Mbappé Leppé de Douala et réunira sur le même podium, plus d’une vingtaine d’artistes camerounais. Sont annoncés, les musiciens K-Tino, Bantou Pô-Si, Ntumba Minka, Papa Zoé, Valséro, Nkotti François, Esa, X-Maleya, pour ne citer que ceux là. A noter que l’innovation de cette année sera l’hommage qui va être rendu aux ténors de la musique camerounaise encore vivants, à l’instar de Manu Dibango, Jean Bikoko Aladin ou encore Anne marie Nzie.
Reste que le comité d’organisation des JCM est toujours confronté à plusieurs difficultés, notamment sur le plan financier. Une situation qui empêche les initiateurs d’atteindre les objectifs fixés au départ qui est celui de fédérer toute la société camerounaise autour de cet évènement et pourquoi pas de le transporter dans les autres pays voisins.

La quatrième édition des journées camerounaises de la musique s’achève le samedi 19 décembre 2009

JCM, la musique camerounaise à l’honneur
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut