Société › Société

Les juristes camerounais veulent leur association de droit international

Ils ont fait cette proposition au cours de l’assemblée générale de l’Association africaine de droit international tenue le 16 avril à Yaoundé

C’était l’un des principaux points à l’ordre du jour de la tenue de l’assemblée générale de l’Association africaine de droit international hier à Yaoundé : Créer une section camerounaise de ladite association. Narcisse Mouelle Kombi, président de la sous-région Afrique Centrale de l’Association africaine de droit international a expliqué que cette institution a pour objectif de « favoriser et diffuser les perspectives des pratiques africaines du droit international ».

A l’actif du droit international au Cameroun : la restitution de la péninsule de Bakassi au Cameroun par un arrêté de la Cour internationale de justice de la Haye en 2002 et le fameux accord de Greentree, signé aux Etats-Unis en juin 2006 entre le président Paul Biya et l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo. Accord accordant la pleine souveraineté au Cameroun sur cette péninsule. Un exemple qu’a évoqué fièrement le Pr. Mouelle Kombi, ancien directeur de l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric), aujourd’hui Conseiller spécial à la présidence de la République du Cameroun. « La cause du Cameroun a triomphé sur la base d’une stratégie judiciaire en amont d’une stratégie diplomatique qui avait été impulsée par le président Biya », a expliqué Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs agrégé de Droit public et Science politique.

La création de la section camerounaise de droit international répond à une recommandation de la dernière assemblée générale de l’Association africaine de droit international, tenue le 5 octobre 2012 à Maputo au Mozambique, et qui prescrivait de mettre en place des sections nationales. Avec pour objectif d’encourager les jeunes juristes du continent, plus tournés vers le droit constitutionnel, à s’intéresser au droit international. La proposition avait été faite par un autre Camerounais, le Pr. Marcelin Nguele Abada, dont le poste de vice -président est aujourd’hui occupé par le Pr. Mouelle Kombi. L’Association africaine de droit international a été créée à Lusaka en Zambie en mars 1986.

De nombreux juristes africains se tournent vers le droit constitutionnel, avait déplorée la dernière assemblée générale de l’Association africaine de droit international
booston.fr)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé