Dossiers › Focus

Les kermesses scolaires au Cameroun: Un moment de détente

Devenue une tradition, les élèves s’en donnent à c ur joie!!!

Les banderoles accrochées à l’entrée des établissements scolaires annoncent la saison des kermesses dans les lycées et collèges. Ce samedi 7 février 2009, c’est le tour du lycée de Mendong de faire valoir son savoir -faire. Il arbore d’ailleurs une tenue différente des jours ordinaires. Au portail qui donne accès à l’enceinte de l’établissement, filles et garçons se bousculent pour arracher le ticket vendu à 500 Fcfa. Tous vêtus dans la tendance actuelle, des pantalons sur mesures aux jeans slim, passant par les robes panneau. Rien à voir avec les robes bleues ciel ou les pantalons et chemises kaki qu’ils arborent à longueur de journée. C’est la kermesse, un des temps fort de la semaine nationale de la fête de la jeunesse, dont le lancement a eu lieu le 4 février 2009 à Edéa par le ministre de la jeunesse Adoum Garoua.

« Nous préparons cette kermesse depuis le 5 janvier, jour de la rentrée du deuxième trimestre dans les établissements primaires et secondaires. Nous avons mis les petits plats dans les grands, pour qu’il soit un succès total » explique Paska Emmanuel, président de la coopérative scolaire et élève en classe de seconde A4 espagnol. Le début des manifestations prévu à 9heures se fera avec un grand retard et c’est finalement autour de 14 heures que les jeux concours vont ouvrir le bal. Puis suivra la prestation de l’artiste camerounais Tsimi Toro dont l’arrivée va mouvoir les foules et la tenir en alerte pendant moins de 5 minutes, juste le temps pour le chanteur de Bikutsi de prester et s’en aller. « Il ne peut pas rester plus longtemps. C’est une question de contrat. D’autant plus qu’il n’est pas cher payé » explique un responsable de l’établissement impliqué dans l’organisation de l’événement. Les interprétations des chansons des musiciens les plus en vu a permis aux spectateurs de passer des moments de joie et de gaiété, « La sélection des interprètes au finish des répétitions a été rude. Il n’était pas question qu’une personne débourse 500 Fcfa pour ne pas trouver satisfaction. C’est la raison pour laquelle, il y a plusieurs passages discographiques, un seul sketch et deux poèmes. Des jeux concours pour permettre à l’assistance de gagner des lots, qui sont des cahiers, des t-shirts offerts par notre principal sponsor et des pack de jus » mentionne Ronald Effoudou, président du club coca cola.

Malgré le retard qu’a connu le début des manifestations, le staff administratif se veut rassurant « ils vont se ménager pour finir à 15h. La note administrative stipule que les activités débutent à 9h et s’achèvent à 15h. Nous pouvons leur accorder une heure de plus. Tout le monde quitte les lieux à 16h. C’est important pour leur sécurité et chacun pourra rentrer chez soi avant la tombée de la nuit. Les années antérieures, les kermesses s’achevaient un peu plus tard et le lendemain, les paquets de préservatif utilisés jonchaient les salles de classe. Il n’est plus question que ce genre de scénario se produise » précise M. Herace Libon, responsable au lycée. Un dispositif sécuritaire constitué des enseignants, du censeur, des responsables de jeunesse et d’animation ainsi que des chiens veillent au grain à l’intérieur du lycée. Le commissariat de sécurité de Yaoundé VI est mis en alerte pour intervenir au cas de besoin.
Le lycée général Leclerg le collège Vogt, le lycée bilingue d’application, le Cetic de Ngoa-Ekelle pour ne citer que ceux là entrent dans la danse dès ce lundi 9 février et ce jusqu’au 11 février. Au menu jeux et attractions diverses, interprétation et sketchs.

kermesse scolaire
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut