Société › Société

Les lauréats du concours «la France s’engage dans le Sud» honorés à Yaoundé

L’ambassadrice de France au Cameroun a remis des diplômes aux initiatrices des projets sociaux «Vergers écologiques de Tayap» et «Kamerpad»

Les équipes des projets sociaux «Vergers écologiques de Tayap» et «Kamerpad» ont reçu des mains de l’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robinchon, des diplômes liés à leurs succès au concours «La France s’engage dans le Sud» 2015. Selon la diplomate française qui a donné une réception à Yaoundé hier, mercredi, 06 avril 2016, en l’honneur des initiatrices des dits projets, respectivement Adeline Flore Ngo-Samnick et Olivia Mvondo Boum, le Cameroun est le seul pays à avoir eu deux lauréats à cette édition. « Ce résultat est une preuve du dynamisme des citoyens de ce pays, de leur créativité et de leur détermination à offrir des solutions nouvelles, de nouvelles manières de produire, de consommer et de vivre ensemble», a indiqué l’ambassadrice de France.

«La France s’engage dans le Sud», inauguré le 10 mars 2015, est la première déclinaison du concours «la France s’engage», lancé le 24 juin 2014 à l’échelle nationale par le président François Hollande. C’est un dispositif de promotion des innovations sociales, présentant un caractère utile et durable, des résultats, des possibilités de développement et de duplication. [i «A travers le concours, la France vise à valoriser des personnes de talent, en apportant à leurs projets davantage de visibilité, d’accompagnement et, je l’espère, de partenariats afin que ces projets innovants et audacieux profitent à un plus grand nombre de citoyens et ouvrent la voie à des programmes et des politiques de demain, pour un monde durable» a souligné Christine Robichon.

Parmi les deux projets locaux présentés au concours cité, «Vergers écologiques de Tayap» s’inscrit sur la voix de l’économie verte. C’est un programme de renforcement des pratiques agricoles qui permet le passage de l’agriculture sur brulis vers le biologique, notamment la culture des vergers, restaurer les friches anciennement brûlées. S’agissant du projet «Kamerpad», il est orienté vers la protection sanitaire de la femme camerounaise. Il s’agit de la confection des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables. Objectif : permettre aux femmes d’avoir des protections adaptées aux besoins à coût réduit.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé