International › APA

Les législatives tchadiennes fixées au premier trimestre 2020 (Ceni)

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Tchad, Kodi Mahamat, a annoncé jeudi devant la presse la tenue des élections législatives non couplées aux locales pour le premier trimestre 2020.Le président de la Ceni accepte ainsi la proposition de la présidence de la République qui voulait l’organisation des élections à la fin de 2019 ou en début 2020.

Dans une correspondance qu’il avait adressée le mois dernier au chef de l’Etat Idriss Déby en effet, Kodi Mahamat proposait deux calendriers pour les élections législatives et locales, la première en avril 2020 et le seconde en novembre de l’année prochaine.

Toutefois ce nouveau chronogramme ne prend pas encore en compte les dates fixes. Le président de la Ceni note que cet horizon semble réaliste et pourrait être tenu avec la disponibilité du financement des opérations électorales en mobilisant les énergies et en agissant méthodiquement et de façon efficace.

Ainsi pour le respect de ce chronogramme, la Ceni a audité les matériels ayant servi à la présidentielle de l’année 2016. Selon M. Kodi, les résultats ont montré que le dispositif mis en place en 2015 peut être réutilisé par tout opérateur technique même en dehors de l’ancien opérateur.  

« La principale exigence dans ce cas de figure est que ce nouvel opérateur doit disposer des outils adéquats », a-t-il précisé, annonçant par ailleurs le recrutement d’un nouvel opérateur technique.

En même temps, Kodi Mahamat a indiqué que les membres de la Ceni se rendront bientôt dans les 23 provinces du pays pour installer les membres de ses différentes cellules, sans compter la poursuite de la collecte de données pour la mise à jour de la cartographie électorale nationale.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé