Sport › Football

Les Lions indomptables se relancent

En battant le Togo 1-2 samedi au terme d’un match riche dans un stade comble, le Cameroun s’est adjugé la première place du groupe I, après le nul entre la RD Congo et la Libye (0-0).

Après sa défaite face à la Libye (1-2), le 10 juin 2012 en Tunisie, le Cameroun était en mauvaise posture dans le groupe I des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Il fallait absolument aux hommes de Jean Paul Akono de gagner les trois points mis en jeu face au Togo pour se relancer. Les Lions ont réussit leurs paris. Grâce à un Samuel Eto’o des grands jours, auteur d’un doublé, les Lions sont venus au bout des Eperviers très accrocheurs.

Dans ce match comptant pour la troisième journée des éliminatoires du Mondial brésilien, il n’y a pas eu de temps d’observation. Les Camerounais ayant pris le match par le bon bout. N’eut été le manque de réussite des camerounais lors des vingt premières minutes, le scénario de ce match aurait été très différent. Dès la troisième minute, sur un joli mouvement à trois, Makoun-Moukandjo, Emana, ce dernier a vu sa frappe puissante à l’entrée de la surface rasé le montant gauche du portier togolais. Trois minutes plus tard, Samuel Eto’o sur un coup franc excentré coté droit dépose le ballon sur la tête de Léonie Kwekeu. Mais le coup de tête de l’avant centre camerounais heurte le poteau. Les Camerounais toujours dominateurs vont se créer une autre occasion franche de but, à la 8ème minute. Le tir lointain de Samuel Eto’o est repoussé des deux points par le portier togolais. Suite à un joli mouvement dans la surface, Kweukeu bute sur le gardien togolais, à la 13ème minute. A la 20ème, c’est Jean II Makoun qui voit sa frappe être stoppé par Tchagouni Baba. A force d’attaquer, les Camerounais vont perdre en lucidité défensive. Ce qui va permettre aux Togolais de s’offrir une occasion franche à la 23ème minute. Wome Dove Sename, réussit à se défaire de trois défenseurs camerounais et se trouve seul devant les buts des Lions. Alors qu’un silence de cimetière traverse le stade Ahmadou Ahidjo, Charles Itandje gagne le duel en détournant la frappe. C’est l’un des tournants du match. La rencontre, tendue, s’est débridée en fin de première période. Samuel Eto’o ouvre en effet le score sur penalty pour le Cameroun (42e), suite à une faute sur Léonie Kweukeu dans la surface de réparation. Les Togolais, qui ne sont pas venus à Yaoundé en victime résignés, réagissent dans la foulée. Suite à un gros flottement dans la surface des Lions, Dove Wome égalise immédiatement pour le Togo, dans le temps additionnel de la première mi-temps.

Eto’o célèbre son deuxième but avec Kwekeu, Kana et Olinga

journalducameroun.com/photo Sylvestre Kamga)/n

Lors du deuxième acte, le jeu des Camerounais baisse en intensité. Néanmoins, Jean II Makoun a l’opportunité de redonner l’avantage aux Lions mais sa frappe enroulée manque de conviction, 53ème mn. Un coup franc de Samuel Eto’o ne passe pas loin du cadre à la 64ème mn. L’avant-centre et capitaine trouve finalement la faille à la 82e minute avec un enchaînement crochet extérieur-frappe enroulée du pied droit dans la lucarne opposée : 2-1, score final. Lors de son remplacement à cinq minutes de la fin de la rencontre, Samuel Eto’o donne une longue accolade à Alexandre Song, son rival en sélection. Tout un symbole. Et l’essentiel est assuré : avec cette victoire, le Cameroun, 6 points au compteur, s’installe à la première place du groupe I, devant la Libye et la RDC qui se sont séparées ce dimanche à Kinshasa sur un score vierge (0-0). Pour le Togo, en revanche, la situation est presque désespérée. Les Eperviers, avec un seul point au compteur, devront absolument battre le Cameroun à Lomé, lors de la quatrième journée (7-11 juin 2013) pour rêver encore à la Coupe du monde 2014.

L’attaquant cameronais, Benjamin Moukandjo face à un défenseur togolais

journalducameroun.com/photo Sylvestre Kamga)/n

À LA UNE
Retour en haut