Sport › Football

Les Lions peuvent-ils de nouveau dompter les Eperviers ?

Du fait de la belle prestation de certains joueurs lors du match amical face à l’Ukraine, Volker Finke a du pain sur la planche pour constituer son onze de départ contre le Togo

Revenus au bercail lundi dernier, après leur bon match nul obtenu à Kiev, face à l’Ukraine, les Camerounais ont repris le chemin des entraînements mercredi après-midi. 24 joueurs sur les 26 convoqués ont pris part à cette première séance d’entraînement en terre camerounaise, de l’ère Volker Finke. Samuel Eto’o et Benoît Assou Ekotto étaient absents pour des raisons liées à leur état de santé. Mais avec une seule séance d’entraînement ouverte à la presse hier jeudi, il est difficile d’avoir des idées très claires sur le dispositif tactique des Lions indomptables qui sera mis en place face aux Eperviers du Togo dimanche prochain à Lomé. Dans un match comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Une chose est certaine, la formation de Volker Finke sera bien différente de l’équipe de Jean Paul Akono qui a vaincu les Eperviers du Togo (2-1), le 23 mars dernier. Chez les gardiens notamment, le nouveau sélectionneur des Lions vit un véritable casse-tête. Le jeune Sammy Njock, titulaire pour la première fois en équipe fanion du Cameroun face à l’Ukraine, a été, selon de nombreux observateurs, étincelant. Imperial sur sa ligne, bon dans les arrêts réflexes, le portier d’Antalyaspor a plusieurs fois repoussé les assauts des Ukrainiens et effectuer de belles relances. Mais peu expérimenté, Charles Hubert Itandje, auteur d’une prestation remarquable à l’aller, pourrait se voir confier une fois de plus la cage des Lions. Du fait de la belle prestation de Sammy Ndjock en Ukraine, la hiérarchie des gardiens est bouleversée. Loïc Feudjo paye les frais en devenant le n° 3. Le nom du jeune portier de Coton sport ne figurera pas sur la feuille de match ce dimanche.

Remplaçants
En défense, Volke Finke a été satisfait de la prestation de Dany Nounkeu comme latéral droit. L’habituel défenseur central a fait un match correct face à l’Ukraine. Mais à l’heure de trancher, il sera difficile pour lui de ne pas faire confiance aux latéraux de métiers. Titulaire avec son club de Grenada en Espagne Allan Nyom, remplaçant sous l’ère Akono, il est très apprécié par Volker Finke. Le technicien allemand était présent au stade Ahmadou Ahidjo lors du match du 23 mars à Yaoundé et il n’aurait pas trouvé Benoit Angbwa rassurant à son poste. Même dans l’axe, rien n’est sûr. Fidèle à sa logique de stabilité, le duo Nicolas Nkoulou-Jean Armel Kana Biyik, expérimenté pour la première fois face au Cap-Vert à Yaoundé, a été, à chaque fois reconduit par l’ancien sélectionneur Jean Paul Akono. Mais le rennais étant blessé, Volke Finke a aligné la charnière centrale, Nkoulou-Chedjou, pour un résultat satisfaisant face à l’Ukraine. Toutefois, le technicien allemand qui dit avoir visionné plusieurs matches de Dany Nounkeu, notamment en Ligue des champions, a des préférences pour le défenseur de Galatasaray. Dans ce cas, Aurélien Chedjou pourrait être relayé au banc des remplaçants. Nicolas Nkoulou étant inamovible, pour l’instant. A la gauche de la défense, la concurrence reste féroce. Mais, Benoit Assou-Ekotto étant avec Patrice Evra (Manchester United) et Ashey Cole (Chelsea) ce qui se fait de mieux en Premier League, il devrait très logiquement avoir une longueur d’avance sur ses rivaux. Sauf que le latéral de Tottenham a, via une lettre adressée à la Fecafoot, émis des réserves sur sa participation à ces matches de juin. Dans le cadre du match face à l’Ukraine, il a clairement indiqué qu’il souhaitait se reposer après la saison difficile qu’il a eue. Pour le match contre le Togo il a indiqué qu’il va prendre part à ce match, tout en précisant qu’après la rencontre, pendant que les autres retourneront à Yaoundé pour préparer le match du 16 juin contre la RDC à Kinshasa, il va prendre son vol pour l’Angleterre. Il ne souhaite pas jouer ce match contre les Léopards pour la simple raison que la pelouse du stade des Martyrs est en gazon synthétique. Depuis sa blessure en septembre dernier, les médecins lui auraient déconseillé de ne plus jouer sur une pelouse en gazon synthétique. Au milieu de terrain, un petit noyau s’était depuis détaché chez Lions. Mais entretemps, il y a eu le match amical de dimanche dernier contre l’Ukraine. Une rencontre au cours de laquelle, Enoh Ewong a été rayonnant. Capitaine ce jour-là, le sociétaire de Fulham a joué son rôle de relayeur à merveille. Il sera donc en concurrence dimanche avec Jean II Makoun. Ce dernier, sur ses dernières prestations avec le Cameroun, a convaincu, même les plus sceptiques, du bien-fondé de sa place comme titulaire au sein des Lions. Derrière lui, juste devant la défense, Alexandre Song Bilong, doit prouver qu’il est un joueur indispensable en sélection nationale. Joël Matip, avec des matches à Schalke 04 plein d’autorité, d’énergie et d’efficacité, peut également bien remplir ce rôle de sentinelle. Son apport sur le plan aérien pourrait bien servir face à Emmanuel Adebayor, assez redoutable par son jeu de tête. Le nouveau venu dans la tanière Loïc Cédric Loé a montré des signes encourageant à Kiev et peut donc également bien remplir cette tâche.

Les Lions peuvent-ils de nouveau dompter les Eperviers?

Limogeage
Comme meneur de jeu axial, dans un système de jeu en 4-3-3, William Overtoom, titulaire face à l’Ukraine, tient la corde. Il est l’un des rares meneurs de jeu à figurer dans le répertoire des footballeurs camerounais. Mais, le lutin de l’AZ Alkmaar est jugé trop petit par les techniciens, qui ont une préférence pour les joueurs costaud. Par contre, si le technicien allemand choisi un schéma en 4-4-2, Benjamin Moukandjo, auteur d’un bon match dimanche dernier, sera excentré sur le couloir droit. Pour apporter plus de vitesse, sur les flancs, Volke Finke pourrait créer la surprise en titularisant Paul Alo’o Efoulou. Grâce à son activité, il peut être le pendant de Moukandjo au couloir gauche. La solution à ce poste pourrait également venir de Fabrice Olinga. Le sociétaire de Malaga apporte plus de percussion, de dribbles et de génie dans le jeu des camerounais. Mais en l’absence de son très influent mentor Samuel Eto’o, il perd un peu de son assurance. Avec les absences conjuguées de Samuel Eto’o et Choupo Moting, sur blessure, l’attaque camerounaise est le compartiment de jeu où il y a le plus incertitude. Le nouveau sélectionneur des Lions devra trouver le réconfort auprès des autres attaquants de son effectif. Par rapports à Yannick Ndjeng, Jacques Zoua ou Vincent Aboubakar, le baroudeur Léonie Kweukeu a les faveurs du sélectionneur. En sélection, l’attaquant du Sparta Prague reste sur un bon match face au Togo, à l’aller, alors que l’avant-centre de Valenciennes, à l’image de sa saison en club, s’est montré inoffensif face à l’Ukraine. Pendant deux jours, Volke Finke a procédé à plusieurs exercices de mise en place tactique et a conclu ces entraînements par des oppositions sur un terrain réduit. Si l’on se fie au travail effectué par le sélectionneur, la composition de l’équipe des Lions face aux Eperviers, dimanche, pourrait être celle-ci : Itandje-Chedjou, Nkoulou, Bedimo, Nyom-Makoun, Song Bilong, Enoh Eyong- Kweukeu, Moukandjou, Alo’o Efoulou.

Sur le plan tactique, quel qu’en soit le système adopté, et les joueurs alignés, le jeu du Cameroun doit être efficace en attaque et très hermétique en défense. Pour conclure, sur le plan psychologique, au-delà de tout ce qui précède, les joueurs Camerounais, doivent absolument taire leurs querelles internes, qui ont ressurgi avec le limogeage de Jean Paul Akono, s’ils ne veulent pas regarder le Mondial brésilien à travers le petit écran. Et ceci passe forcément par une belle prestation contre le Togo, qu’importe la manière. Dans ce groupe I, le Cameroun est premier avec six points, devant la Libye, cinq points, la Rdc suit avec quatre points et le Togo ferme la queue avec un maigre point à son compteur.

Volker Finke, nouveau sélectionneur du Cameroun

http://africapress.over-blog.com/)/n

À LA UNE
Retour en haut