Eco et Business › Publi-reportage

Les médailles olympiques du Cameroun

Alors que la délégation camerounaise présente aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 n’a ramené aucune médaille de cette compétition si particulière tout en ayant vendu chèrement leur peau, aucun de ces athlètes n’a réussi à succéder à Françoise Mbango Etone (photo), la dernière athlète médaillée du côté de Pékin, en 2008.

En attendant les prochains Jeux de Paris en 2024 et avec beaucoup d’espoir sur de futures potentielles médailles, l’occasion est toute trouvée pour revenir sur des faits historiques avec les cinq médailles obtenues par le pays dans l’histoire des Jeux Olympiques modernes.

C’est à Athènes que Mbango Etone a remporté son premier titre olympique.

Une performance forcément héroïque

Lorsque l’on se trouve aux Jeux Olympiques, on prend part à la quintessence de notre sport, d’une discipline ou d’une épreuve en particulier. La haute performance ne suffit plus, seule la perfection peut dans certaines disciplines, vous permettre de monter sur la plus haute marche du podium.
De telles exigences ont fait la légende du sport et font des Jeux Olympiques, un événement attendu tous les quatre ans par les meilleurs athlètes du monde. Comme dans tout sport ou toute discipline, il faut surpasser toute idée de simple performance si l’on espère de grandes choses, des choses historiques.
Il faut tout maîtriser sur le bout des doigts, comprendre toutes les données nécessaires à la victoire et les mettre en œuvre pour devenir le plus grand sportif de sa discipline, le temps d’une olympiade. Comme un joueur de cartes se doit de connaître les règles du poker sur le bout des doigts pour s’assurer d’une certaine réussite, un sportif ne peut rien laisser au hasard s’il veut dominer sa discipline.
Dans l’histoire, seuls quelques athlètes camerounais ont réussi à le faire, entrant directement dans la légende de leur pays. Qui sont-ils ?

 

L’unique Isaac Menyoli

Il est un être à part, une ligne magnifique de l’histoire du sport camerounais : Isaac Menyoli est le seul sportif camerounais à avoir participé aux Jeux Olympiques d’hiver. Ce n’est pas une surprise d’annoncer que les sports regroupés dans cette olympiade ne sont en rien les spécialités nationales, et pourtant !
Avec une idée philanthrope en tête et souhaitant alerter sur les dangers du SIDA dans son pays, l’architecte de métier a participé aux épreuves de ski de fond aux JO de Salt Lake City 2002 sans ne remporter de médaille mais en entrant tout de même dans l’histoire de son pays.

Les Jeux Olympiques offrent des histoires incroyables.

Joseph Bessala

Le regretté boxeur des poids welters sera toujours le premier sportif camerounais à avoir remporté une médaille dans une olympiade. Ce fut en 1968 à Mexico, au cours de Jeux restés dans la mémoire collective. Défait en finale, le boxeur a finalement remporté la médaille d’argent.

Martin Ndongo-Ebanga

Autre boxeur entré dans la légende du sport national, Ndongo-Ebanga a lui, remporté la médaille de bronze à l’issue de la petite finale des poids légers lors des olympiades disputées en 1984, à Los Angeles.

Les médaillés d’or : l’équipe de football et Françoise Mbango Etone 

Nous ne pouvons pas tous les citer mais les footballeurs camerounais présents aux Jeux de Sydney en 2000 sont définitivement entrés dans la légende et la mémoire collective en offrant la première médaille d’or de l’histoire du Cameroun. Parmi eux, on compte l’inévitable Samuel Eto’o, alors âgé de 19 ans ou Modeste M’Bami, d’un an son cadet. Une génération dorée qui l’avait emporté face à l’Espagne de Carles Puyol en finale.
En 2004 et 2008, celle que l’on peut allègrement qualifier de plus grande sportive de l’histoire du Cameroun avec deux titres olympiques sur triple saut, a fait parler sa magie à Athènes puis Pékin. Françoise Mbango Etone possède désormais la nationalité française, au plus grand damne des admirateurs du sport national.

Des médailles en 2024 ? 

En pleine progression, les judokates et lutteuses Vanessa Mballa Atangana et Joseph Emilienne Essombe Tiako, championnes d’Afrique en titre, pourraient voler la vedette à certaines stars mondiales en vue de Paris 2024. Il reste trois ans à ces deux championnes pour apporter une nouvelle mondiale au Cameroun, attendue depuis 2008, déjà.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé