Politique › Institutionnel

Les membres d’un comité de vigilance arrêtés pour complicité avec Boko Haram

Abdouramane Ali, le président dudit groupe et son adjoint, Abba Malloum et d’autres membres ont été arrêtés par les éléments du BIR puis transférés à Kolofata

Des membres d’un comité de vigilance soupçonnés de collusion avec les islamistes de Boko Haram ont été interpellés par l’armée camerounaise dans la localité de Djakana à l’extrême nord du Cameroun.

Abdouramane Ali, le président du comité de vigilance et son adjoint, Abba Malloum ainsi que plusieurs autres membres du groupe ont été arrêtés par les éléments du bataillon d’intervention rapide (BIR) et transférés à Kolofata.

Les comités de vigilances ont vu le jour un peu partout à l’extrême nord du Cameroun avec la recrudescence des attaques de Boko Haram.

Ces militants armés de flèches, machettes et lances ont parfois stoppé les actions de la secte islamiste dans leurs villages et capturé quelques adeptes d’Aboubakar Shekau.

Moudou Boukar, un membre d’un de ses comités a été tué à coups de machette lors d’une incursion contre des éléments présumés de la secte nigériane.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les liens qui existeraient entre les membres du comité de vigilance de Djakana dans l’extrême nord du Cameroun et le groupe Boko Haram.

Photo d’illustration
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut