› Eco et Business

Les ministres des postes et télécommunications de l’Afrique centrale se retrouvent à Douala

Plusieurs dossiers annoncés au cours de cette conférence

Douala abrite ce vendredi, 14 août 2009 une conférence des postes et télécommunications de l’Afrique centrale, COPTAC. En prélude à cette rencontre, les experts des télécommunications se sont réunis comme à l’accoutumée, afin de jauger l’évolution liées à ces secteurs d’activités et décliner les grands axes des travaux. La rencontre de Douala, va regrouper les ministres des postes et télécommunications de la sous région et nul doute qu’ils vont plancher sur plusieurs dossiers. Pour le Cameroun, il s’agira entre autre, de faire l’état des lieux de ces secteurs, présenter les projets dont le combat que mènent les pouvoirs publics contre les dangers des technologies de l’information et de la communication, Tic. Le ministère des postes et télécommunication vient d’ailleurs d’annoncer, la publication prochaine d’un projet de loi sur la cybercriminalité et la cybersécurité d’une part, et un projet de loi qui doit régir la communications électroniques. C’est également ce qui explique le lancement actuel de la vaste campagne d’identification des abonnés aux téléphones fixe et mobile. Campagne qui s’étale sur six mois, et qui vise comme son nom l’indique, à identifier chaque personne détentrice d’un numéro de téléphone, car celui-ci devient de plus en plus, «un moyen pour commettre des infractions du genre menaces, arnaque, chantage, injures, dénonciations calomnieuses, escroquerie, diffamations, attentats, actes terroristes, cybercriminalité, entre autres», selon le ministère. Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur, malgré la mise en garde des pouvoirs publics, du régulateur de ce secteur, et de la sensibilisation des opérateurs de téléphonie mobile. Le ministère rappelle qu’après six mois, les numéros non identifiés seront purement et simplement désactivés.

Missions de la conférence
Les autres participants devront également présenter les avancées et les projets à mener dans leur pays respectif au cours de cette rencontre. L’objectif étant le partage des expériences diverses. Pour mémoire, la conférence des postes et télécommunications de l’Afrique centrale, a plusieurs missions : favoriser les échanges d’informations techniques, d’expériences, de compétences entre les Etats de la sous région. Elle est une plateforme de concertation entre les institutions nationales et les partenaires intervenants dans les secteurs des postes et télécommunications. La conférence des postes et télécommunications de l’Afrique centrale a aussi pour but de définir les conditions économiques et tarifaires sur l’interconnexion des réseaux, harmoniser les politiques nationales relatives au développement des infrastructures des communications dans la sous région.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut