Société › Société

Les musulmans camerounais s’apprêtent à célébrer l’Aid El Kebir

La communauté musulmane du Cameroun se prépare à commémorer jeudi, 24 septembre, la fête du mouton, selon l’apparition de la lune, après la célébration marquant la fin du jeûne du ramadan

La date de la fête du sacrifice (fête du mouton) pour le compte de l’année 2015 est désormais fixée. «D’après l’apparition de la lune, la Tabaski aura lieu le jeudi, 24 septembre 2015 au Cameroun», indique le secrétaire exécutif de la Commission nationale du croissant lunaire du Cameroun, Cheikh Banoufe Hamadou, dans une interview accordée au quotidien national et publiée mardi.

Selon Cheikh Banoufe Hamadou, parmi toutes les fêtes instaurées par le prophète Mohamed, «celle du mouton est spécifique parce qu’elle s’effectue le lendemain du jour de Arafat. Ce jour est, en effet, consacré à la prière. Ceux qui sont en pèlerinage à la Mecque se rassemblent généralement autour d’une colline appelée Mont Arafat pour prier intensément et invoquer le Seigneur afin qu’il purifie tous leurs péchés. Ainsi, Allah accorde le pardon à tous les pèlerins qui sont sincèrement allés effectuer ce pèlerinage et ceux qui n’ont pas pu, doivent jeûner toute la journée. A ces derniers, Allah pardonne leurs péchés de l’année dernière et ceux de l’année prochaine. Comme c’est une fête, le prophète a recommandé qu’on puisse immoler une bête en guise de sacrifice».

La Tabaski symbolise «la soumission d’Abraham face à Dieu», explique l’imam, ajoutant que «c’est un moment de partage, de sacrifice et de visite aux membres de la communauté. A cette occasion, chaque famille musulmane, dans la mesure de ses moyens financiers, doit sacrifier un animal (brebis, chèvre, mouton, vache ou chameau)»

Pour les fidèles musulmans, chaque année, la date change, mais la fête se prépare dans les mêmes conditions. Le sacrifice doit se faire selon la tradition musulmane. Il faut par exemple égorger l’animal «couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque. Une partie de la chair de ce sacrifice sera offerte aux plus démunis, affermissant ainsi la solidarité et l’assistance mutuelle telle que prescrite par Allah. A cet effet, les fidèles musulmans doivent penser à la paix, à la cohabitation sociale et ne jamais faire du mal à autrui», détaille Cheikh Banoufe Hamadou, qui invite tous les musulmans à être «à l’heure pour la prière à la mosquée», jeudi prochain.

Les fidèles musulmans seront nombreux à la prière matinale de jeudi, à l’occasion de la Tabaski.
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé