Société › Société

Les Nations Unies rendent hommage à trois soldats Camerounais

Derniers hommages de la Minusca au Maître-principal Eloundou Eloundou (c) Droits réservés

Ils font partie des 119 personnes qui recevront à titre posthume la médaille Dag Hammarskjold lors d’une cérémonie organisée au siège de l’Onu à New-York, ce vendredi 14 mai .

Les soldats camerounais Djetsop Philipe, Herve Jovial Eloundo Eloundo et Valery Dohlum Gah Gwanyin seront décorés demain 24 mai à titre posthume, de la médaille Dag Hammarskjold. Ils ont tous les trois servi dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca).

«Le Cameroun est le 18e plus gros contributeur de personnel en uniforme servant au sein des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Il déploie actuellement près de 1100 militaires et policiers dans les missions de maintien de la paix des Nations Unies ayant pour mandat de protéger les civils en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Haïti, au Mali et au Soudan».

La mémoire des trois soldats camerounais sera honorée au même titre que celle de 119 autres soldats, policiers et civils morts dans les opérations de maintien de la paix, en 2018 et en 2019. Ce sera au cours d’une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld, présidée par le secrétaire général de l’Onu, António Guterres au siège des Nations Unies à New-York. Evènement organisé dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale des Casques bleus sous le thème «Protéger les civils, protéger la paix». M. António Guterres va déposer une gerbe de fleurs en hommage à tous les soldats de la paix qui ont perdu la vie depuis 1948.

L’autre articulation de la journée dédiée aux Casques bleus comprend la remise par António Guterres de la «Médaille capitaine Mbaye Diagne du courage exceptionnel» au soldat Chancy Chitete du Malawi. Distinction décernée pour la première fois depuis 2016, année où la famille du capitaine Mbaye Diagne l’a reçue. Le sénégalais Mbaye Diagne a été tué au Rwanda en 1994 après avoir sauvé un nombre incalculable de vies humaines.

Le lauréat de 2019 Chancy Chitete, a été tué en 2018 alors qu’il sauvait la vie d’un Casque bleu tanzanien grièvement blessé pendant une opération contre les Forces démocratiques alliées (Adf).

C’est l’occasion pour le secrétaire général de l’Onu d’exprimer sa gratitude «aux plus de 100 000 membres du personnel de maintien de la paix, civils, policiers et militaires, déployés aujourd’hui de par le monde, ainsi qu’aux pays qui fournissent ces femmes et hommes courageux et dévoués». Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix rappelle également les sacrifices consentis par les soldats pour la protection des civils « les opérations de maintien de la paix des Nations Unies sont déployées dans des endroits parmi les plus complexes et les plus difficiles, protégeant certaines des populations les plus vulnérables dans le monde».

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé