International ‚Äļ APA

Les Oulémas africains en conclave à Fès du 12 au 16 février

La Fondation Mohammed VI des Oul√©ma africains organise, du 12 au 16 f√©vrier √† F√®s, sa premi√®re session de communication autour du ¬ę mod√®le marocain de gestion du champ religieux ¬Ľ.Pr√®s de 140 oul√©ma, dont plus de 30 femmes, de 32 pays africains o√Ļ la Fondation dispose d’annexes, prennent part √† cette premi√®re session, qui intervient en application des recommandations de la premi√®re r√©union du Conseil sup√©rieur de la Fondation Mohammed VI des Oul√©ma africains, tenue en d√©cembre dernier dans la capitale spirituelle, indique un communiqu√© de la Fondation.

Outre une pl√©iade d’Oul√©ma marocains, cette session sera marqu√©e par la pr√©sence de repr√©sentants du Niger, Kenya, Somalie, Burkina-Faso, Tchad, Mauritanie, Iles Comores, B√©nin, Mali, Djibouti, R√©publique centrafricaine, Gabon, Ethiopie, Sierra Leone, Madagascar, Guin√©e-Bissau, Nig√©ria, Rwanda, Afrique du sud, S√©n√©gal, C√īte-d’Ivoire, Cameroun, Congo, Togo, Sao Tom√©, Lib√©ria, Ghana, Guin√©e Conakry, Tanzanie et Soudan.

Deux axes guideront les d√©bats de cette session. Le premier concerne ¬ę les constantes du mod√®le religieux marocain et le patrimoine culturel africain commun ¬Ľ et se d√©cline en trois th√®mes. Il s’agit de ¬ę la doctrine Ash’arite: histoire et r√®gles ¬Ľ, ¬ę le soufisme au Maroc et en Afrique: les origines de l’unit√© spirituelle ¬Ľ et ¬ę les √©coles sunnites de jurisprudence au Maroc et en Afrique ¬Ľ.

Quant au deuxi√®me, il a trait √† l’analyse de la m√©thodologie de mise en Ňďuvre des constantes religieuses africaines communes. Deux s√©ances se tiendront √† cet effet, en l’occurrence ‚Äė’la m√©thodologie organisationnelle » et ‚Äė’la m√©thodologie d’ouverture, de rayonnement et de communication ».

Au menu de cette rencontre figurent également des visites à plusieurs établissements historiques dans les villes de Rabat et Fès.

À LA UNE
Retour en haut